Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie - c. chambard

Pages

Archives

l'été sur le rebord de la fenêtre l'amour impossible l'été une lettre d'adieu l'été est propice au conte il était une fois les années ont passé dans le cloître & la langue intarrissable n'attrappe plus au vol les poignées de pages & les oreilles consentantes...

chez moi signifie chez toi signifie c'est une maison vide si tu n'y es pas Je t'écris, c'est un voyage. Un passage. Je traduis tout cela d'une langue que je ne comprends pas. Ca me laisse sans voix, misérable, incertain des retenues de ma mémoire. un...

J'ai eu la vague sensation en parcourant le recueil que l'un de ses thèmes les plus récurents était le manque de l'abscence, une mélancolie que l'on peut ressentir au sujet d'un proche, d'un amour ou encore d'un lieu à travers de nombreux poèmes. Exemples...

Claude Chambard est un poète, écrivain, traducteur et éditeur français né en 1950 à Dakar, au Sénégal. Il passa son enfance en Bourgogne, son adolescence en Franche-Comté pour finalement s'installer en 1968 à Bordeau, en Aquitaine. Actuellement, Il dirige...

Si ce recueil etait une saison ce serait l'été Si ce recueil etait un lieu ce serait une cabane Si ce recueil etait un sentiment ce serait l'amour Si ce recueil etait un mot ce serait regret Si ce recueil etait un groupe de personnes ce serait un couple...

substitution p16 et 17 du recueil chemin le vers la cabane Il n'y a pas de sentier derrière la porte fermée partout le paysage est interrompu par de méchantes larmes vagues tenté de frotter marcher les dalles de pierre de , bourré avec une mine de graphite...

j'ai rêvé tu lisais sous la lampe orangée je me suis réveillé pour t'embrasser hélas j'étais bien seul dans la petite maison de pierre dans le grand lit de cerisier rouge le fauteuil est vide la lampe éteinte il est six heures le chien du voisin hurle...

« Pluie. C'est une douceur chuchotée qui contient une langue acharnée de millénaires. Obscure bouche fendue par un rêve sans âge. » link « Chaudes les gouttes Roulent sur les deux vitres Dans un soleil d'eau » Jean Botquin lien du site : link

Pluie . C'est les doigts dans la bouche , le jour, la venue du bleu . Scancion des c o u l e u r s s u p p o s é e s . Le voyage ne sera pas . Il prépare & jette en bas. Le dehors n'a jamais été si clair . La terre se fond dans la rumeur du p a y s a...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>