Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Bonjour, j'ai eu l'occasion de lire tous vos poèmes sur votre site Filament tire, et j'ai vraiment apprécié cette lecture car ces textes sont vraiment bien écrits. De plus, plusieurs sujets sont traités. Alors, j'ai une question qui m'est tout de suite...

On sera nous Tu seras toi je serai moi on vivra là et ici ou peut-être la bas même on verra tant que tu es toi et moi , moi on pourra partir ici et là loin de là et près de là voire ici même ou près de toi et de moi on verra quand on sera arrivé là moi...

" - Loup ?! LOUP !!! Je vais te détruire !!! - Me détruire ? Je suis toi, une partie de toi." Dans certains de ses poèmes, Cédric Bernard fait référence à de nombreuses reprises au loup. L'auteur a choisi cet animal pour personnifier son "anti-motivation...

Ce serait Ce serait dire que c'est si simple alors que ça ne l'est pas ce serait dire que la vie est belle alors que ça ne l'est pas ce serait dire que les gens sont bons alors qu'ils ne le sont pas ce serait dire que je ne crois plus en ce que je crois...

01001 (Data = données informatiques) 001101 Il s'agit ici de faire l'observation d'un jeu de sonorités du poème "Data gueule" de Cédric Bernard, publié sur son site le 8 février 2017. Capture d'écran du poème "Data gueule" de Cédric Bernard, extraite...

J'ai voulu jouer avec les poèmes qui se trouvent dans le Filament tire de Cédric Bernard, j'ai voulu pour cela faire un cadavre exquis. J'ai fait participer également ma famille à cette expérience. J'ai donc écrit sur des bouts de papier des mots ( sujet,...

Comprenons-nous bien mal pour qui tu apprends à parler tu crois que c'est bon pour toujours il t'es arrivé que tu peux télépathier communiquer qu'on rêve te comprend t'y es pas c'est juste un début fini reste penser encore ce qui dure apprendre à se parler...

parfois le vent reprend son souffle parfois le vent reprend son souffle parfois, c'est le temps lui dit qu'il est et s'étend l'autre se tire et il est alors le vent simplement n'a pas le même déplacement alors regarde le soir dispensé du lendemain mais...

il y a ce que tu ne dis pas c'est des couvertures qui nous donnent froid que pouvons faire nous trouverions grâce comme des jalons alors regarde le soir même les oiseaux même les étoiles que du vent dans le dos de ses poussières c'est-à-dire ses restes...

Les paillettes de la tristesse Pleure, chante, crie, hurle PLEURE sur ton pli de plainte CHANTE en changeant pétillement ta voix CRIE Croyant en la brillante vie HURLE Raclant en ribambellisant ta roche Source image 1

Dans "Comprenons-nous bien", Cédric Bernard dit à quelqu'un qui apprend à parler que même s'il pense que nous le comprenons, il se trompe. Il parle de "bien parler" mais lui même en oublie la ponctuation, et même à la septième ligne il ne met même pas...

Tout le poème "Oxygène mon amour" s'étend sur une figure de rhétorique : la périphrase. Dans son poème, Cédric Bernard explique de manière très poétique le chemin de l'oxygène du sang jusqu'au cœur.

LA NUIT TE BAISE A SANG Il y aurait ce chut dans les reins de la nuit qu'on nommerait le matin, et le besoin d'une dialyse pour en filtrer les sourires jaunes et les bleus silencieux de l'étreinte. CIEL LUI SATURNIEN HÉMOGLOBINE DÉSIR source image ciel...

1 2 > >>