Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

poesie - b. fontaine

Pages

Archives

renoncer maintenant au charme de la peur renoncer maintenant aux attraits du malheur admettre qu'un soir on aimerait traîner renoncer aux douceurs du cachot familier oublier maintenant la maison du café . . .

irrésistiblement le jour se lève encore une fois sur les palmiers et sur les toits je sens monter dans mon coeur le même étrange douceur l'empire de la nuit plus noir que la série attire les ennuis fait gaffe au rififi pour les têtes décapitées pour les...

Le silence tous les chiens se sont tus la lune s'est levée elle était rouge et nue sur mon coeur arrêté ah le silence éclaté dans le sang répandu là sous le ciel qui sue ah la chaleur torturée la lumière qui tue et ma vie revenue tous les chiens se taisaient...

Dans le cadre du projet I-voix, la phrase du recueil de Brigitte Fontaine que je retiendrais est la suivante : "L'auteur interdit formellement, en vertu des pouvoirs qui ne lui sont pas conférés, "l'étude" de ses textes dans les écoles, collèges, lycées...

je t'aime encore je sais j'ai tort tu es mon mal et mon premier bal je t'aime encore je sais j'ai tort tu es fièvreux tu es malheureux un jour qui sait je t'aimerai d'un amour vrai les éléments guerroyant se fondront en deux amants [Page 130] J'associe...

3 2 1 : Les--- roses divine ----------------- ------de la bordure maudite sur mon corps--- ---attirent les------------- ennuis ----et le-------- grisbi--- elles sortent les pé tards ☺☻ pour se dé foncer ☺☻ et lécher le crack ☺☻ da ns la nacre mange-moi...

Je compte jusqu'à 100, et c'est alors que le vent souffle. Le marin apparaît, tournoyant, et à ce moment là, le coeur se remplit de regrets. Les mains emplies de sable, virevoltant face à la puissance des vagues.

Si ce recueil était une humeur, il serait lunatique. Si ce recueil était un animal, il serait un caméléon. Si ce recueil était un lieu, il serait le monde. Si ce recueil était une couleur, il serait m ultic o l o rs.

Puis je courais sur ton coeur car je te voulais et puis j'oubliais, parfois sur toi tombait une fleur. Je suis fou de toi, ô oui toi plus que jamais, car c'est la première fois, une fois mais pas deux, l'amour fou de tes yeux, ô pleurs de joie.

Toi Jamais Toujours ô toi toujours, encore et toujours, le jour se lève et je t'adore. Tiens, tiens, prends ma main, pour toujours, pour toujours.. Toujours toi que j'aimais nuit et jour, ô pleurs de joie. Toi jamais toujours.

Enfant-poète, visage d'ange. Le destin a des doigts mais la gloire a des ailes. (Mona) Source La Carène Brigitte Fontaine est folle de passer à Brest vendredi 3 février 2012 sans venir saluer les lycéens d'i-voix (mais on ne lui en veut pas ) Les câlins...

"remercie le propriétaire pour les bombes et les barbelés les apéros les frigidaires les ceintures de chasteté" "remercie le propriétaire pour les leçons dans les ordures pour l'amour dans les pissotières pour les lumières qui suppurent" "pour les têtes...

Mon poème préféré du recueil est : Eloge de l'Hiver (...) sabres de février enfoncés jusqu'au coeur de joie de bronze et d'acier bonheur dans la douleur que revienne l'hiver aux splendeurs impériales au givre pâle et vert aux caresses martiales dans la...

Dura Lex La loi est dure, mais c'est la loi On peut clairement remarquer que ce poème fait partie du registre polémique . On peut donc le voir en lisant ces vers : " la sobriété c'est le trac " " Ne peut fumer peut rendre folle " ou encore " l'enfer c'est...

J'en ai passé des nuits A douter du soleil J'en ai passé des jours A douter des étoiles ( Léternel retour. ) J'ai passé cent saisons en enfer J'ai traversé à pied le désert J'étais un soleil rouge au coeur noir Enfermé tout au fond d'un tiroir. ( La traversée....

IL SE MELE A TOUT CA il se mêle à tout ça nous habitions tous deux dans la campagne fraîche cet instant perdu un odeur d'autrefois dans la blancheur de nos yeux presque un bruit de calèche le paradis suspendu le bus près de là-haut il se mêle à tout ça...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>