Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

l'autobiographie

Pages

Archives

À la lecture du livre, de la première à la ligne de fin, ce qui frappe le plus est l’écriture épurée. Froide. Sèche. Peu d’ « ornement », telle une figure de style traînant au coin d’une ligne ou un jeu de sonorité résonnant entre deux mots. Presque rien....

" Bien que les maisons soient isolées les unes des autres par des haies et des talus, rien n'échappait au regard des gens, ni l'heure à laquelle l'homme était rentré du bistrot, ni la semaine où les serviettes hygiéniques auraient dû se balancer au vent....

L 'un des thèmes les plus frappants du roman est sans doute celui des différences sociales. C ette honte que le père d'Annie Ernaux a d'appartenir à la classe ouvrière. U ne souffrance telle qu'elle ne peut que nous toucher. C 'est pourquoi ce sentiment...

J'ai associé à la scène d'après la mort du père la musique le tunnel d'or d'Aaron car en l'écoutant j'ai toujours eu l'impression que quelque chose s'arrétait, qu'une lassitude s'installait, qu'une brèche se creusait. Et c'est ce qu'il se passe dans ce...

<< < 10 20 21 22 23 24 > >>