Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Pages

Vis mon ami, vis d’amour, vis d’amant, évidemment, vis à la mort, mords la vie, vive la vie. Vis d’un rien toute la vie, souffle, aime, souris, souffre d’amour, amour la vie, vis. Chante et croque la vie, vis vite, vie courte, vis tout, pleinement. Vivre...

Un beau matin d'hiver, j'étais face à l'horizon en tête à tête avec la vie. A repenser aux erreurs de hier et à songer aux actions de demain. Tant de questions restent sans réponses, celle - ci revient sans cesse : pourquoi vivre? C'est vrai, à quoi sert...

TOI, MOI ET ELLE je serai toi, tu seras nous et je serai vous on fera, je ferai et tu feras des conneries, des bêtises, des idioties pour toi, pour elle, pour vous, pour moi on donnera; tu donneras, je donnerai tout ce que j'ai, tout ce que t'as, tout...

Je prends le virage au prochain tournent. L'anxiété est à son comble, j'ai peur. Peur de ne pas pouvoir revenir en arrière. Peur de ce qui m'attend une fois arrivée. Peur de ne pas me plaire où j'irai Peur de tout et de rien. La peur est un moyen de survie,...

Au sommet des Pyrénées, la hauteur me coupe le souffle. En cette douce tranquillité, tout le monde peut trouver son activité : raquette, ski de fond, snowboard, parapente, luge, farniente en terrasse ou randonnée, la montagne donne une sensation de liberté....

Les rayons du soleil éclairent mon âme, donnant l'impression de puissance. Les gouttes de pluie humidifient mon insouciance. Un cri alerte ma curiosité. Un vieux couple main dans la main, romantisme absolu. Une petite fille jouant au parc, te ramène à...

Tout est noir ... tigres du jourSe prélassentEt embrassentLe soleil d'un baiser lourdEt rougeâtreMais sans âtreGargantuisent les nuitsSans pourtantHumblementVoir que tout meurt et puisSans odeurSans ardeurDevient braise Anna-Eva Bergman (1952)

Poème surréaliste en écriture automatique : Un crayon superfluDe sa mine tordueJe m'étale du maquillageIl est doux comme une carteSent bon comme une boiteEt sonne comme un chauffage Je me réveille en sursautMa femme n'est plus làMa femme est devenu mon...

Ta bave dégoulinante coule goutte à goutte. Ma langue ne peut te résister. Tu souilles mes ongles, tu sillonnes mon être, serpent pécheur. Jamais tu ne mues, jamais tu ne meurs. J'arrache tes écailles. Je te détache, je te décolle, pour mieux t'embrasser....

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>