Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

couper-coller

Pages

Archives

c'était curieux ça s'est passé il y a je crois quelques jours le manteau devant s'est retourné il tournait son visage vers moi il attendait une présence simple pleine et sans intention Je ne te mens pas mon coeur est tombé mes mains ont tremblé et puis...

Mais est-ce-que j’ai rêvé ? Car mon ombre a changé, sa forme s’est transformée Comme traversée d’un rayon de soleil, magique. Au petit matin blême ma marionnette sans fil, unique Continue ma mission en oubliant la lune Pour m’emmener au coin d’une rue....

De temps en temps, cela vous ennuierait-il de... . Les cultiver, les voir grandir, . Les p'tits objets, les plus discrets, buvez tout jusqu'à en être ivres... . Oui, même si c'était bien, oui même si c'était beau . Je suis le tout début D'un silence sans...

J'me suis assise par terre, trop d'chaleur, trop de bruit. Je me suis posée là, une pulsion, une envie. Et sous un autre angle, j'ai pu regarder la vie En oubliant la mienne et ses petits soucis. En laissant de côté, écartant, écartés Les conseils avisés...

. . . Je suis ombre je suis la page blanche parce que ma joie d'un silence sans fin c'est une ombre tout terrain juste temoin de ma vie pleurant sa couleur verte . . . Je suis sans moi J'suis le verre à moitié vide Buvez tout jusqu'à en être ivres Je...

Les lycéens d'i-voix ont souvent montré combien ils aiment les cadavres exquis, un jeu qui fut inventé par les surréalistes et qui à l'origine répondait à la définition suivante : « jeu qui consiste à faire composer une phrase, ou un dessin, par plusieurs...

je ferme les yeux je mets en scène l'exécution de ce qu'il reste des faits de celui que je ne peux avoir que mort me regardes te voir yeux pour que le lendemain commence la première extraction des faits accomplis yeux fermés page 48 / pages 80-84

L es combats ont repris sur plusieurs pages en Tchétchénie avec le printemps la tactique change les feuilles les fleurs chaque buisson tire les soldats restent en ville les maisons la nuit font moins peur que les montagnes. Restent les crânes à remercier...

" Je ferme les yeux je m'en souviendrais une promesse aveuglante le visage dont vous caressez la photographie le gris de ses yeux en noir et blanc te voir sans te prendre dans mes bras nous dont toi et moi dans les étoiles me regarde te voir yeux passer...

<< < 10 20 30 40 41 42 43 44 45 46 > >>