Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Il y a toujours eu des stars, mais elles sont innombrables, formatées, éphémères . A tel point que nous ne pouvons plus les reconnaître. A tel point qu'être une star ne requiert plus de talent. A tel point qu'être une star n'apporte plus toujours la...

J'ai mêlé deux extraits, relevant selon moi du registre polémique, du recueil de poèmes de l'auteur Raharimanana. Ce poème-slogan, pourrait servir lors d'une "manifestation poétique". Le voici : Ici la terre des libertés et des droits humains ! Scandalisons-nous......

Si ce poème était un animal, ce serait un léopard Si ce poème était un lieu, ce serait Hollywood Si ce poème était une couleur, ce serait l'or Si ce poème était une chanson, ce serait Paparazzi de Lady Gaga Si ce poème était une marque, ce serait Dior...

La fatalité est tombée, sur les épaules fragiles d'un homme qui a perdu l'équilibre, et qui n'a rien demandé, si ce n'est qu'un peu de bonté. Tu t'es dis " Je n'suis pas Superman, ce gars-là s'en sortira sans moi." Dix ans plus tard te revoilà. Sauf que...

Autour de toi C'est l'trou noir Tu perds espoir. Autour de toi c'est la vie Qui vieillit Et toi tu restes là Béat A attendre un rien Ou peut-être un signe. ( photos personnelle )

Source ( Leif Podhajsky ) J'associerai à ce receuil d'Erwann Rougé ce photomontage de Leif Podhalsky car les relations entre cette composition & ce corpus de poèmes en prose sont ceux de l'étrangeté et de la nudité. A vrai dire, je suis tombé dessus par...

-francais: "on voit des femmes, elles ont des robes ; elles font du cinéma, crack, on voit leurs culs" Michel Piccoli -anglais: " we see women, they have dresses; they make films, crack, you see their asses "

Le jour d'aujourd'hui naît comme ton visage, Le soleil se lève reflétant la lueur de tes yeux, Un vent doux me caresse comme la soie de tes seins Et pousse un cri qui s'engouffre dans les ténèbres.

Il ne reste rien, Et il ne reste désormais rien, Rien à dire et rien à écrire. Ni la trace d'un pas, Ni même l'effacement d'un pas, Ni le temps d'un pas, Ni même le nom d'un pas. Seule Demeurerait peut-être à entrevoir La trace du Rien. Page 32, Ce que...

On peut relever dès le premier poème du recueil (page 4) le champ lexical de la souffrance. En effet on trouve des mots tels que "douleur", "esclavage", "colonisation", "trahie"; "dictature"; "combats", "peur", "violente" etc... On en conclut aisément...

Le recueil De la célébrité écrit par Jean-Michel Espitallier peut-être observé de plusieurs et différentes manières. Tout d'abord par la forme très particulière ainsi que par son contenu : on y trouve des citations complétées d'explications qui composent...

Toi ange, qui scrute d'un oeil avare l'extrême pauvreté de mon regard, Sauras-tu vraiment un jour ce que c'est que l'amour ? J'aimerais que cet amour cesse de faire rêver les hommes Quand il en fait souffrir tant d'autres...

Un homme, cet homme En couple avec sa guitare vit d'un art incroyable, Ses chansons en accord avec le son Donnent un résultat inoubliable. Sur la place publique, Les passants se rassemblent pour écouter sa musique Et tous ensemble ils l’applaudissent....

Du jardin de l'inespéré , j'aperçois, heureux ou malheureux, un monde étouffé d'éternels regrets portant sur lui un manteau de larmes dérobé à la nuit pour lutter contre le souffle de vie et la pluie des anges .

Ton sourire est ta plus belle arme relève la tête ravale tes larmes ces lâches ne mérite pas qu'tu t'caches, victime un jour ne veut pas dire victime toujours. Source image : link

Je me dois d'être sans mémoire, sans mémoire pour rappeler, sans mémoire pour dire, sans mémoire pour contester, sans mémoire pour recréer, J'écris pour le vide. J'écris pour un futur. J'écris pour un monde d'espérance. mon passé n'as pas de bouche, pas...

Je pense a l'avenir avec une certaine inquiétude, Celle de devoir passer entre les choses Sans avoir le temps de les voir réellement. Je pense cette peur à haute voix, Pour me convaincre qu'elle n'existe pas. (photo personnelle)

Cher ange, vous êtes belle À faire rêver d’amour, Pour une seule étincelle À la lèvre rieuse, aux gestes sémillants, Blonde aux yeux bleus rêveurs, à la peau rose et blanche, elle est un souvenir des cieux.

<< < 400 401 402 403 404 405 406 407 408 409 410 420 430 440 450 460 470 480 490 500 600 700 800 900 > >>