Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Ronsard est le fils d'un chevalier, est né en septembre 1524 dans le Château de la Possennière, près de Vendôme. Son père le fait devenir Clerf. Il se destinait une carrière de militaire et de diplomate, ayant déjà été secrétaire de l'ambassadeur Lazare...

Le but d'une contraction est de relever quelques vers de différents poèmes du recueil pour ensuite les assembler afin de créer un nouvel et unique texte. Dans l'attente allongée sur le tapis tout ce sentiment de pluie dans le vide la peau sous les ongles...

Après avoir vu la pièce Lucrèce Borgia , j'ai fait quelques recherches sur la musique et j'ai ainsi découvert Agnès Obel. Son album, Aventine, je l'écoute souvent car le son du piano est très relaxant. Certaines pistes de l'album ne contiennent pas de...

Une forêt d'images Si tu souhaites te souvenir alors ferme les yeux. Une forêt d'images provoquées par le passage. Lentement de nombreux visages passent et repassent à travers les âges Jeunes, vieux, munis de leur regard sans yeux Au-dessus du ciel, au-dessus...

Quand il aurait fallu sortir dans le froid, dans l'obscur. Le temps ralentissait, se rappelait que l'âme devrait bien un jour se disjoindre de ce qui l'avait remplacée. Aller de nuit, par des villages, et par quels autres chemins ? Dehors, un dernier...

Dans la pièce de théâtre Lucrece Borgia à laquelle nous avons assisté au Quartz vendredi soir dernier, il est a plusieurs reprises question du fameux " Vin de Syracuse", cette liqueur si exquise qui, accompagnée du plus effroyable poison, a le pouvoir...

Nuit Réveil nocturne. Crac. Craque, le parquet craque. Clict. Cliquent, les volets cliquettent. Froid. Glacial. Mordant. Rouge. Ardent. Le ciel argent s'embrase. . , les étoiles . source de l'image retravaillée Van Gogh - La nuit étoilée 2 ( Rougeoyante...

Réveille-toi, lève-toi, regarde ! me dit la muse, la sorcière. Et nous voici, vêtus de bleu, dans la liberté de la lumière, à proférer la parole et le cri, Vieux poète, dit-elle encore, le jour se lève, à espérer que la pensée et la parole apporteront...

<< One week out of two Some days three weeks A month , in front A night Four turns and then Lost , eight measures go away One day per leaf , a tree Three seasons A street , two pieces A minute Some seconds five words A time A stamp , A dog Your you comma...

Qui donc ainsi s'efface et, pour nous, ne s'effacera pas ? Ceux qu'on ne voit ni n'entend plus ? Ou d'autres encore, qui ont voulu mourir avec leurs enfants ? S'en allant tous vers leur déréliction, comment espérer qu'à la fin ils soient moins abandonnés...

Le thème principal de ce recueil est le voyage, nous pouvons le voir déjà grâce au titre du recueil : "S'il existe un pays" photo Ensuite, il se confirme avec plusieurs titres de parties du recueil tels que: p.53 "Haïti" p.79 "Amérique" p.83 "Afrique"...

Jeudi 5 février, les lycéens d'i-voix ont enregistré une vidéo autour des nouveaux modes d'écriture qu'ils explorent avec le numérique, en particulier le projet "Anywhere out of the world 2015". Merci au cinéaste Corentin M (i-voix saison 6) !

Le poème de la lettre B de l'ABÉCÉDAIRE AMOUREUX de Philippe Aigrain m'a beaucoup plu, je l'ai associé presque inconsciemment à la scène V de l'acte I de Roméo et Juliette, écrit par Shakespeare mais aussi à la scène correspondante dans la version cinématographique...

J'ai recopié le poème "arbre coupe ciel jaune" d'ANA nb en faisant des erreurs. Devinez si les passages en couleur sont Vrais ou faux ? (il y a 10 fautes) arbre de coupe ciel bleu père de profil fille de profil fiancée brode des nappes mur mort herbes...

J'ai choisi ce poème de la page 24 du recueil de poèmes Percolamour de Stéphane Korvin car je l'ai particulièrement apprécié par la force qu'il dégage. Je trouve ce poème particulièrement beau et expressif, Stéphane Korvin nous montre à travers un enchaînement...

<< < 300 310 320 330 331 332 333 334 335 336 337 338 339 340 350 360 370 380 390 400 500 600 700 800 900 > >>