Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Chapitre 9 ; Page 72 ; ligne 45 Après un dernier moment d’attente et d’anxiété, pendant lequel l’excès de l’émotion mettait Julien comme hors de lui, dix heures sonnèrent à l’horloge qui était au-dessus de sa tête. Chaque coup de cette cloche fatale retentissait...

Dis-moi ce que tu admires, ce que tu lis, ce que tu écoutes, ce que tu conserves …, je te dirai qui tu es. Ouvrez le diaporama numérique ci-dessous pour découvrir les pièces du musée personnel de Julien Sorel. Le musée personnel de Julien Sorel Le Mémorial...

CLOTILDE PAGE 90 L'anémone et l'ancolie Ont poussé dans le jardin Où dort la mélancolie Entre l'amour et le dédain Il y vient aussi nos ombres Que la nuit dissipera Le soleil qui les rend sombres Avec elles ... Je suis un des poèmes les plus beaux du...

Hôtels page 182-183 La chambre est veuve Chacun pour soi Présence neuve On paye au mois Le patron doute Payera-t-on Je tourne en route Comme un toton Le bruit des fiacres Mon voisin laid Qui fume un âcre Tabac anglais Je suis un des poèmes les plus beaux...

Le poème que j'ai choisi est Marie, page 98 du recueil Alcools écrit par Guillaume Apollinaire en 1913. C'est un poème qui évoque sa relation avec son ex-amante Marie Laurencin, peintre. Vous y dansiez petite fille Y danserez-vous mère-grand C'est la...

Dans le brouillard s'en vont un paysan cagneux Et son boeuf lentement dans le brouillard d'automne Qui cache les hameaux pauvres et vergogneux Et s'en allant là-bas le paysan chantonne Une chanson... Je m’appelle Automne, je suis un poème d' Alcools écrit...

Automne malade page 155 Les feuilles Qu’on foule Un train Qui roule La vie S’écoule Je suis un poème simple mais fort j’essaye de transmettre le plus d’émotions possible. Je suis organisé de façon assez spécial je ne suit pas les codes de la versification...

Guillaume Apollinaire Alcools, page 90 : Clotilde L'anémone et l'ancolie Ont poussé dans le jardin Où dort la mélancolie Entre l'amour et le dédain Il y vient aussi nos ombres Que la nuit dissipera Le soleil qui les rend sombres Avec elles ... ➡ Je ne...

Nuit rhénane, page 141, Alcools. Mon verre est plein d'un vin trembleur comme une flamme Écoutez la chanson lente d'un batelier Qui raconte avoir vu sous la lune sept femmes Tordre leurs cheveux verts et longs jusqu'à leurs pied... Mon verre est plein...

"A la santé" IV, Alcools , Guillaume Apollinaire page 178 II III Dans une fosse comme un ours Chaque matin je me promène Tournons tournons tournons toujours Le ciel est bleu comme une chaîne Dans une fosse comme un ours Chaque matin je me promène Dans...

J'ai choisi cette peinture de Pablo Picasso datant de 1916 et qui représente Guillaume de Kostrowitzky, le vrai nom de Guillaume Apollinaire. Sur cette peinture on voit Apollinaire habillé en tenue de soldat, une épée à la main et à côté d'un canon d'artillerie....

Le Voyageur - p 95/97 Ouvrez-moi cette porte où je frappe en pleurant La vie est variable aussi bien que l'Euripe Tu regardais un banc de nuages descendre Avec le paquebot orphelin vers les fièvres futures Et de tous ces Vous voulez savoir pourquoi moi,...

Marizibill, poème à la page 94 du recueil Alcools. Je suis le poème le plus intéressant du recueil car je suis un poème moderne. En effet, ce qui est intéressant chez moi, c'est que je parle d'une femme (qui s'appelle Marie-Sybille), mais que je ne la...

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 300 400 500 600 700 800 900 > >>