Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Jérémie

Eh oui, encore une création personnelle. Faut croire que j'ai vraiment rien à faire, hein. Enfin bon. Là c'est un peu de la pub, mais pas trop... En fait, je vous propose un genre de site (même si je pense qu'il y en a quand même quelques uns qui connaissent déjà) que j'affectionne beaucoup (ce qui veut dire que j'y passe ma vie >_>) : les forums RPG ou JdR (Role Playing Game ; Jeu de Rôles). C'est très simple, ça consiste en la création d'un personnage que vous inventez ou bien un personnage déjà existant - tout dépend du thème du forum -, puis en l'écriture de tout ce qu'il fait, dit et pense. Le but du jeu étant de faire évoluer le personnage en le faisant interagir avec les autres joueurs ; cela peut finir en relation amoureuse, amicale ou même haineuse, c'est complètement libre. Pour plus de clarté, je vous donne un exemple. Fidèle à moi-même, je joue Peter Pan :





La Reine de coeur



Nombre de messages: 105
Age du personnage: 18
Date d'inscription: 18/07/2009

MessageSujet: Un petit creux   Mar 21 Juil - 13:05

"Un deux trois nous irons au bois, quatre cinq six cueillir des cerises..."

Charlie vagabondait dans les bois, un miroir dans la main gauche et l'autre main balottant le long de son corps d'avant en arrière.. Elle avait revêtu une jolie tunique beige claire en dentelles qui lui arrivait au genoux et qui virevoltait dans tous les sens, et un pantacourt serré noir qui s'arrêtait à mi-mollet. Sa couronne tenait comme par magie sur sa tête sans bouger d'un centimètre, c'était pratique, pas besoin de la remettre toute les deux secondes en place. Elle avait essayé de se mettre du rouge à lèvres comme à son habitude et l'avait étalé avec ses doigts un peu sur le côté droit de sa bouche.

"Va t'faire cuire une brioche si tu veux pas une taloche!"

Elle donna un coup du petit miroir sur l'oiseau qui venait de se poser sur son épaule et qu'elle chassait. Elle commença sautiller tout en avançant et en chantonnant un air qu'elle inventait au fur et à mesure des notes qui sortaient de sa gorge. Charlie avançait dans les bois sans savoir où elle allait mais elle n'avait pas peur de se perdre, et puis se perdre, ça pouvait être très drôle. Elle pouffa de rire toute seule et fit une roue pour se dégourdir un peu les bras. Pour poser les mains au sol elle avait dû lacher le miroir, elle le lança en l'air et il raterrit dans sa même main lorsqu'elle fût revenue sur ses deux jambes. Son enthousiasme continuait avec entrain. Elle releva son bras gauche pour se contempler dans la glace sans s'arrêter de courir.

"T'as vraiment l'air idiote"

Dit-elle à son reflet, et elle rit à nouveau. Elle regarda sa bouche rouge et souri avec fierté, puis elle bascula un peu le miroir pour regarder ses yeux bordés de noir, elle essaya de les ouvrir le plus grand possible pour voir leur couleur sombre, son nez, puis elle le mit pîle en face d'elle pour contempler son visage entier. Ses jambes continuaient de courir en sautillant d'un pied à l'autre à la façon des princesses dans les Disney lorsqu'elle se retrouvent dans les bois, accompagnées de pleins d'animaux qui chantent avec elles. D'ailleurs c'était pas du jeu, autour de Charlie y'avait aucun cerf, aucun hibou, aucun papillon. Elle se fit une grimace et

"Outch!"

La jeune fille tomba sur son derrière peu rembourré. Elle n'avait pas mal qu'aux fesses, nan en quelques millisecondes elle c'était prise un arbre en pleine face, elle avait basculé, laché son miroir, arrêté de chanter et était tombée sur le sol. Elle avait mal au front, au nez et au cul. Elle jeta un coup d'oeil à droite et à gauche pour voir si quelqu'un l'avait aperçu mais personne à l'horizon. Charlie se dépêcha de se remettre sur ses deux jambes et elle regarda le petit lapin qu'elle venait d'écraser en tombant dessus.

"Mmmm, j'ai faim."

Elle continua son chemin, sa bonne humeur était revenue. Elle avait cassé son miroir mais qu'importe. Charlie reprit son sérieux, 18 ans tout de même il fallait avoir un esprit d'adulte. Elle effaça une grande partie du rouge à lèvre qu'elle avait sur le menton et déplissa sa tunique avec ses mains. Puis elle inspira fort, il fallait trouver de la boustifaille, elle en avait grand besoin.

Charlie avait complètement changé d'attitude en quelques secondes.Elle était devenue un fille de 18 ans, une vraie, sérieuse et tout ça. La jeune fille s'aventura un peu plus dans la forêt lorsqu'elle arriva à une clairière. Ses jolis pieds nus furent soulagés de piétiner de l'herbe fraiche et abondante. Le regard de Charlie se posa au milieu de la clairière, là d'où prevenait la merveilleuse odeur d'un gâteau au chocolat encore moelleux et tiède. Elle se précipita sur la nourriture. La table qui se tenait devant elle était remplie de délicieuses cochonneries telles que des bonbons de toutes sortes, des gâteaux, des tartes, des verres remplis de grenadines, du chocolat chaud... La Reine pris une part du gâteau au chocolat et l'engouffra.

Soudain, un buisson proche frissonna. Elle tourna la tête vers sa direction, sa tunique virevoltant avec elle.






Peter Pan



Nombre de messages: 77
Age du personnage: 17
Date d'inscription: 26/07/2009

MessageSujet: Re: Un petit creux   Jeu 27 Aoû - 10:43

Il la suivait depuis un moment. A vrai dire, il était dans les habitudes de Peter de suivre les gens. Car c'était toujours très amusant de tout savoir sur la vie des autres(histoire de s'en resservir ensuite pour leur jouer quelques tours).

Cette fois-ci, sa victime était une jeune fille d'environ son âge, dont le visage rappelait vaguement quelque chose au jeune garçon. Il ne s'en était pas soucié plus que ça, il avait sans doute croisé plusieurs fois dans ses petites escapades du côté de Wonderland. Il volait derrière elle, un grand sourire un peu effrayant s'étalant sur ses lèvres, atterrissant parfois dans un quelconque buisson pour ne pas se faire repérer. La filature était une des spécialités de Peter Pan. Sa capacité à voler était extrêmement pratique quand il voulait prendre des raccourcis ou trouver une cachette rapidement. De plus, il avait gardé la souplesse et la vivacité d'esprit d'un enfant, ce qui lui accordait des avantages très utiles dans ce genre d'activités.

Il était toutefois assez surpris par sa nouvelle "proie". Surpris dans le bon sens du terme. Car en général, les personnes de cet âge avaient tendance à vouloir se vieillir, surtout que, d'après la couronne qu'elle portait sur la tête, la fille devait être une personne importante et donc, ce mot dégoûtait plus que tout Peter, sérieuse... Pourtant, il n'en était rien.

On aurait cru voir crapahuter dans la forêt une gamine de dix ans tout au plus, à la recherche de fleurs et de champignons. Elle était vêtue assez simplement, mais Peter devait avouer que ce genre de détails ne l'intéressaient point et ne retenaient jamais son attention. Ce qui l'intriguait plus particulièrement, c'était le miroir qu'elle tenait dans sa main, qui ne lui servait strictement à rien étant donné qu'elle ne faisait que le balloter d'avant en arrière sans jamais s'y regarder.

Elle s'en servit enfin, et le sourire de Peter s'élargit encore, dévoilant ses dents, car l'usage qu'elle en avait fait lui plaisait beaucoup. En effet, un oiseau s'était posé sur son épaule, et elle lui avait tout bonnement tapé dessus avec le miroir. D'habitude les filles se servent de ces objets pour toutes sortes de choses tellement ennuyeuses, telles que le maquillage, ou encore la coiffure... Peter ne comprenait pas l'intérêt que l'on pouvait porter à des choses aussi futiles. C'était beaucoup de temps perdu pour s'amuser!

La jeune fille finit par se regarder dans le miroir tout en courant. Peter eut un sursaut et s'éleva dans les airs afin qu'elle ne le voie pas voler derrière elle. Il se posta au dessus de sa tête et en profita pour jeter un œil dans la glace: la jeune fille avait un visage assez bien dessiné, et elle avait probablement tenté de se maquiller, sans succès: pas mal de rouge était étalé sur le coin de sa lèvre, qui lui donnait un air un peu stupide mais plutôt mignon. Peter regarda un instant devant lui, puis revint au miroir pour terminer de détailler l'apparence de la fille. Il eut juste le temps de réaliser ce qu'il venait de voir et de s'arrêter brusquement tandis se prenait l'arbre en pleine poire. Elle se releva et repartit plus calmement, laissant son miroir brisé sur le sol.

Peter eut l'impression que quelque chose avait changé dans son attitude. Il était curieux de voir ce qui avait changé, aussi se cacha-t-il dans le feuillage de l'arbre pour observer. Avant cela, il se regarda un instant dans la petite glace en morceaux, et leva son pouce dans la direction de son reflet, genre "Toi t'es un beau gosse". Il se posta ensuite confortablement assis à cheval sur une grosse branche et écarté quelques feuilles afin de mieux voir sans être vu.

La jeune fille avait couru vers une grande table sur laquelle étaient étalées des masses de friandises. Peter, alléché par l'odeur de toutes ces sucreries, ferma les yeux et se pencha en reniflant. Il se passa la langue sur les lèvres, mais fut tiré de sa rêverie brusquement car il faillit tomber en avant, s'étant trop penché. Il se rattrapa de justesse à la branche et retrouva son équilibre. Bien sûr, il aurait pu éviter l'impact en volant, mais il voulait encore observer la fille. Elle l'intriguait.

Il se rendit compte trop tard que sa flûte de Pan était tombée dans un buisson sous l'arbre, faisant un léger bruit. Il regarda la fille, espérant qu'elle n'avait pas remarqué. Elle avait tourné la tête vers lui. Une expression de stupeur mêlée à de la curiosité s'inscrivit sur son visage. Il décida de voir ce qu'elle ferait en trouvant l'instrument.






La Reine de coeur



Nombre de messages: 105
Age du personnage: 18
Date d'inscription: 18/07/2009

MessageSujet: Re: Un petit creux   Mar 1 Sep - 11:21

[Là, j'avais pas d'idées ^^]

Charlie balaya du regard les alentours du buisson. Rien. Et pourtant elle n'avait pas rêvé, y'avait bien un truc, quelque chose ou quelqu'un qui avait fait bouger ce buisson.

"Hey! Y'a quelqu'un?"

La Reine n'était pas très rassurée, elle c'était éloignée de chez elle, ça se trouve loin de son château il y avait de méchantes créatures. Mais cela ne pouvait exister, elle n'en avait jamais vu. Tout ici était merveilleux, drôle, beau et gentil. Le sourire réapparu sur son visage. Elle se lécha les doigts pour ne pas laisser une seule petite miette de gâteau puis se servit du jus qui se tenait près d'elle. La jeune femme ne se souciait plus trop du boisson qui avait frissonner quelques secondes auparavant. Elle but en une gorgée le liquide orange et fit le tour de la table pour trouver son bonheur lorsqu'elle se rappela du buisson. Charlie s'arrêta, elle se trouvait près de ce dernier vu qu'elle avait changé de place. Son regard dériva vers le petit buisson touffu. Elle se mit à rire, pour aucune raison, mais y'a t-il du mal à rire?
La Reine couru et sauta dans le buisson s'imaginant tomber sur l'animal ou la chose qui se cachait dedans mais rien à part une énorme douleur aux fesses. La jeune fille ferma les yeux et versa quelques larmes. Pendant qu'une main retenait les perles d'eau salée sur ses joues, l'autre cherchait l'objet sous ses fesses qui la faisait souffrir. Ses doigts s'arrêtèrent sur un tube en bois, plusieurs tubes attachés les uns aux autres.
Charlie sortit l'objet qui se trouvait sous sa tunique et contempla l'instrument. Une jolie flûte de pan, elle en avait déjà vu une quelque part comme celle ci, mais elle ne savait plus où. L'instrument avait eu de la chance de ne s'être fait aucun mal sous le poids de la jeune fille. Elle s'allongea sur le buisson tout écrasé et regarda le ciel, enfin les arbres. Cette flûte n'avait pas pu faire bouger le buisson toute seule, elle avait dû tomber.
Un jeune homme plutôt mignon se tenait sur la branche juste au dessus de sa tête. Il la regardait effaré, avec un joli sourire en coin. Charlie ferma les yeux, elle devait rêver, elle s'imagina que l'homme descendait de son arbre, venait lui parler et tombait sous son charme. Ah... La jeune femme resta les yeux clos pendant une ou deux minutes rêvant, flirtant dans ses rêves. Puis rouvrit les yeux, l'homme n'était plus là. C'était bien un rêve, il n'avait jamais existé, elle l'avait imaginé car elle cherchait un coupable pour la flûte de Pan.
La jeune fille poussa un long soupir et se rendormit.





Peter Pan



Nombre de messages: 77
Age du personnage: 17
Date d'inscription: 26/07/2009

MessageSujet: Re: Un petit creux   Mer 9 Sep - 15:00

Peter se donna une mini-baffe à lui même, maudissant mille fois son manque de discrétion. Sans le faire exprès, dans son mouvement d'auto punition, il frôla une branche, ce qui produisit un frémissement quelque peu bruyant mais que la reine dut prendre pour un coup de vent car elle ne détourna pas le regard et ne sembla même pas notifier d'ailleurs l'incident. Le jeune homme se cacha tout de même par réflexe derrière le feuillage, avec la vivacité d'un enfant qui sait qu'il fait quelque chose de mal.

La jeune fille finit par s'avancer vers le buisson où la flûte de Peter était tombée mais, loin de se contenter d'écarter les branchages comme n'importe qui de normal l'aurait fait, elle décida de sauter tout bonnement dedans avec la grâce d'un pachyderme mal réveillé. Le visage de Peter se déforma en une expression d'horreur: la jeune fille venait de trouver la cause de ses hémorroïdes avant l'âge et la regardait sous tous ses angles, la tripotant sans ménagement. Peter n'aimait pas ça du tout. Non pas qu'il pense qu'elle puisse l'abîmer de quelque façon que ce soit: le bois dans lequel la flûte était construite était très solide, et la bénédiction de Bacchus le rendait quasi-indestructible. Toujours était-il que Peter Pan détestait que l'on touche à ses affaires... Il devait donc agir avant que cette fille décide de s'approprier sa flûte ou, PIRE encore, d'en jouer. Si d'autres lèvres se posaient sur les tubes de bois sculpté, ceux-ci changeraient immédiatement de propriétaire "spirituel" - c'était assez complexe comme procédé - et plus jamais Peter ne pourrait faire sortir ce son si mélodieux si caractéristique de l'instrument... Car si le changement marchait dans un sens, il était absolument irréversible. C'était un des petits problèmes avec les instruments divins.

En attendant, cette fille s'intéressait de plus en plus à la flûte... Un sourire espiègle s'étendit sur les lèvres de Peter. Dans un mouvement parfaitement inaudible, il se retrouva juste derrière Charlie et, se rapprochant sans un bruit de son cou, très lentement, il hurla soudainement:


"BOUH!"

Du plus fort qu'il put, juste à côté de l'oreille de la reine. Il s'esquiva rapidement avant qu'elle ne le voit et profita de sa stupeur pour lui reprendre la flûte de Pan et remonta sur sa branche en volant, ne cherchant plus à se cacher. Soulagé, il repassa le cordon qui retenait l'instrument autour de son cou et partir d'un grand rire triomphant. Ainsi posté, debout sur sa branche dans un équilibre presque surnaturel, les mains sur les hanches dans ses vêtements vert feuille, le visage déformé par la fierté, il était pour ainsi dire assez effrayant. Voire monstrueusement flippant. Tout à coup, il arrêta de rire, fixa Charlie droit dans les yeux, puis descendit à terre dans un saut périlleux, bloquant son visage à quelques millimètres de celui de la jeune fille. Et, avec une moue orgueilleuse de gosse invivable, il déclara:

"J't'ai eu."





La Reine de coeur



Nombre de messages: 105
Age du personnage: 18
Date d'inscription: 18/07/2009

MessageSujet: Re: Un petit creux   Jeu 17 Sep - 6:43

Les yeux clos, Charlie essayait de percevoir tous les petits bruit autour d'elle, mais la forêt était calme. Elle ne pouvait entendre que le vent sur les feuilles. Soudain on lui cria dans les oreilles. La coeur de la jeune fille fit un bond énorme. Elle ouvrit les yeux et se retrouva sur ses deux jambes en moins de deux. Elle sentait son coeur battre contre sa poitrine. Le visage appeuré elle regarda autour d'elle puis leva enfin les yeux.
Le beau jeune homme qu'elle avait vu auparavant était là. Il se tenait debout sur une branche, dans un costume vert, on aurait dit un lutin, en plus grand et plus beau. Le garçon la fixait et riait de toute ses forces. Charlie n'arrivait pas à sortir un seul mot de sa gorge, elle aurait bien voulu lui crier de cesser ce rire atroce, peut être ordonner de lui trancher la tête car il se moquait d'elle, mais elle n'y arrivait pas. Ce garçon avait quelque chose d'effrayant, ce rire diabolique devait cesser. Aussitôt penser, aussitôt fait. Il s'arrêta et descendit de son arbre en sautant.
Charlie se retrouva face à face avec lui. En tant normal, elle l'aurait tout de suite fait enfermé puis condamné car il l'avait oppurtuné mais la Reine était d'humeur indulgente ces-temps ci. Le garçon était à quelques millimètres d'elle, elle ne le lachait pas des yeux. Nan, il ne l'avait pas eu, on ne pouvait pas l'avoir comme ça, il fallait qu'elle se vange. La jeune fille sourit à son interlocuteur et laissa passer les secondes entre eux deux qui ne bougeaient pas. Elle réfléchissait. Les idées fusionnaient dans son esprit, il fallait qu'à son tour elle l'ai. Elle laissa de côté l'idée de remonter violemment le genoux afin de blesser le garçon entre les deux jambes. Elle l'avait déjà fait à quelqu'un et ça avait mal tourné ensuite... Mais elle devait se vanger, ce gosse allait voir ce qu'il allait voir, on ne se jouait pas aussi facilement de la Reine de Coeur.
La jeune fille posa ses yeux sur les lèvres très proches du garçon puis elle remonta son regard vers les yeux du garçon. Alors comme ça il pensait être le plus fort. La moue de gosse insupportable qu'il tirait lui rappela la sienne lorsqu'elle était gamine, et toujours maintenant d'ailleurs, car elle était toujours aussi gamine. Charlie n'hésita plus une seconde, elle n'avait pas à bouger énormément. Elle rapprocha furtivement son visage de celui du jeune homme et l'embrassa comme si elle le connaissait depuis longtemps et qu'elle avait toujours attendu le moment opportun. Ca, il ne devait pas s'y attendre, c'était sûr. Elle avait donc enfin trouvé sa manière de l'avoir à son tour. Pas désagréable pour elle, après elle ne savait pas pour le garçon, mais tant pis. Maintenant qu'elle en était là. Sa main gauche libre c'était posée sur le visage du jeune homme pour ne pas qu'il s'échappe. Après quelques secondes d'embrassades la jeune fille s'écrata de cinq ou six centimètres et contempla le visage du jeune homme. Charlie éclata de rire à son tour.

"JE t'ai eu!"

Elle était contente de son procédé tout a fait improvisé. Ca n'avait pas été si mal, il était pas trop moche comme gars, d'ailleurs elle avait l'impression de l'avoir déjà vu quelque part, mais elle ne savait où. Elle arrêta de rire, poussant quelques gloussement de temps à autre lorsqu'elle croisait le regard de l'homme. Elle attendait simplement une réaction.





Peter Pan



Nombre de messages: 77
Age du personnage: 17
Date d'inscription: 26/07/2009

MessageSujet: Re: Un petit creux   Dim 20 Sep - 12:45

Peter était fier de lui. Non, très sérieusement, il se sentait absolument au-dessus de tout en ce moment où il avait réussi à faire peur à la reine du royaume jumelé au sien. Enfin, n'étant pas au courant de son titre, il pensait juste avoir terrorisé une adolescente, mais il était tout de même aux anges. Seulement, il était loin de s'attendre à ce qu'elle allait pouvoir inventer pour se venger.

Et, disons-le, ce fut un choc.


"JE t'ai eu!"

Le jeune garçon resta plusieurs longues secondes sans voix, les yeux écarquillés. Une fille qu'il ne connaissait absolument pas, venait de l'embrasser! Sur la bouche! Pour le coup, Peter était littéralement traumatisé. C'était étrange, nouveau, et surtout complètement... Baveux.

Peter se recula de plusieurs mètres en sautant, courant et volant à la fois dans un ensemble chaotique à la limite du grotesque. Il finit par tomber à la renverse dans le buisson où tout avait été déclenché par la chute de cette maudite flûte de Pan. Il était à présent dans une posture parfaitement ridicule: le buisson s'était affaissé dans un craquement effroyable, et Peter était à présent coincé, les fesses enfoncées dans les branches, ses bras et ses jambes dépassant du buisson dans une position fort désagréable. Dans la chute, son chapeau lui était tombé sur les yeux et la plume qui y était accrochée était toute recourbée, lui chatouillant le nez.

Le jeune garçon prit une grande inspiration et souffla vers son front, redressant la plume et le chapeau d'un seul coup. Il était rouge de honte et de rage mélangées, ce qui n'était pas du tout beau à voir. Charlie devait en avoir des frisson dans le dos, ou alors une irrépressible envie de rire qui n'aurait de résultat que d'énerver encore plus Peter et alors la rigolade prendrait une torunure assez désagréable, du moins pour la jeune fille.

Peter resta plusieurs secondes à fusiller Charlie du regard, se demandant comment il allait bien pouvoir riposter. Il semblait que la journée allait finir en bagarre... Sentant qu'il se rendait ridicule, il décida d'improviser et se tira du buisson par la voie des airs. Il se secoua lui-même pour ôter toutes les brindilles et les feuilles collées à ses vêtements. Ceci fait, il fonça sur Charlie à une vitesse impressionnante, même aux yeux de ceux qui le voient voler régulièrement. Il essaya de dire quelque chose mais la rage rendait ses propos absolument incompréhensibles:


"Maistu-Je-t'esfolle-çavapasdanstatête-nonmais-paspossible-tuvasvoir-n'importe..."

Il finit sa "tirade" sur un grognement de rage interrompu par un sourire sadique qui s'étendit sur ses lèvres. Il avait trouvé. Et la jeune fille n'allait pas l'oublier de sitôt... Soudainement, il s'éleva au-dessus des arbres et, les index dans la bouche, siffla du plus fort qu'il put - ce qui représentait beaucoup -, ayant l'air d'appeler quelque chose, ou quelqu'un. Et, effectivement, à peine vingt dixièmes de secondes plus tard, une petite lueur dans les tons verts et dorés se dirigea comme une flèche vers le visage de Peter qui se retourna vers Charlie.

"Clochette, je te présente..."il s'arrêta, réalisant qu'il ne connaissait pas le nom de la fille, puis reprit avec un sourire sadique,"La sœur de Wendy. Et tout à l'heure, elle m'a em-bra-ssé."

Auparavant faisant du sur place dans un frétillement d'ailes joyeux à côté de l'épaule de Peter, la petite fée s'arrêta tout net, se teintant de rouge comme un baromètre. Un grand sourire qui aurait pu être amical si l'on ne voyait pas ces étincelles rageuses qui s'échappaient de son corps à chaque battement d'ailes s'étendit sur son petit visage et elle se dirigea lentement vers Charlie sous le regard avide de Peter qui semblait impatient de découvrir ce qui allait se passer, ses yeux s'écarquillant au fur et à mesure que Clochette s'approchait.

La petite fée battit des cils puis vint se poser sur la tête de Charlie, s'y secouant comme une démente en la saupoudrant d'une poudre dorée qui ressemblait à de la poussière. La jeune fille s'éleva bientôt dans les airs, très lentement. Peter savait ce qui allait se passer ensuite: Clochette agrippa une mèche de cheveux de Charlie et, celle-ci ne pesant plus rien, la trimballa dans tous les sens, dans les airs, pendant un temps qui dut paraître infini à Charlie. L'attraction aurait put être comique mais la vitesse à laquelle Clochette se mouvait était bien plus qu'insoutenable. Elle fit voler Charlie ainsi pendant plusieurs secondes qui durent paraître une éternité à sa victime, puis la laissa violemment retomber sur le sol. Quand il s'agissait de Peter, Clochette était prête à tout.




La Reine de coeur



Nombre de messages: 105
Age du personnage: 18
Date d'inscription: 18/07/2009

MessageSujet: Re: Un petit creux   Jeu 24 Sep - 6:34

Le garçon avait eu une réaction carrément innatendue. Elle le regardait sauter dans tous les sens avec étonnement. C'était quoi cette nouvelle danse? Puis il siffle une jolie petite fée qui vient le rejoindre quelques instants plus tard.
Charlie restait là, sur ses deux jambes à essayer de comprendre ce qu'il se passait. Elle s'attendait au pire à une une petite claque du petit être mais en la voyant approcher avec son regard très très énervé elle commença à avoir peur mais elle ne bougea pas d'un cheveux. Clochette... Ce nom lui disait quelque chose mais sans plus, qui était-elle pour le jeune homme? Elle semblait vraiment en pétard, simplement parce que Charlie avait embrassé le garçon, qui avait-il de mal à cela?
La Reine ne pu pas se poser la question plus longtemps elle commença à s'élever dans les airs quand Clochette la saupoudra de poussière jaune. Charlie commença à hurler pour qu'on l'a fasse redscendre mais ni la petite fée ni le jeune homme semblait s'en soucier, eell arrêta donc d'user ses cordes vocales et commença réellement à se soucier de ce qui allait lui arriver. La petite fée qui semblait impuissante à première vu lui foutait carrément la trouille désormais, son expression de visage était horrible, Charlie avait donc fait une grosse bêtise en embrassant le garçon, c'était peut être sa petite amie...
Clochette lui tira une mèche de cheveux et la fit tourner dans tout les sens. La jeune fille se remit à hurler, de douleur.

"Lache moi sale bête! Arrête ça! AAAAAïe!"

Elle continua à crier mille et une injures et menaces. Elel commenaçait à avoir le tourni, et elle ne pouvait rien faire, se battre en volant se n'était pas pratique. Charlie avait l'impression d'avoir déjà fais mille tours sur elle même. Elle n'en pouvait plus. Les coups de pieds qu'elle donnait dans le vide n'impressionnaient pas la fée. Puis d'un coup, Clochette lacha la mèche de cheveux à laquelle elle s'aggripait et laissa Charlie seule partir dans les airs et retomber sur le sol.
La jeune fille resta au sol. Ses membres étaient douloureux, elle avait eu l'impression de courir pendant toute une journée tellement ses jambes n'avaient plus de forces, son souffle était fort et tellement elle souffrait. Son crâne lui faisait un mal de chien, elle avait dû lui arracher une masse de cheveux pour avoir autant mal. Charlie passa sa main sur son cuir chevelu mais rien ne manquait. Heureusement. La Reine avait eu tellement mal et peur qu'elle se mit à éclater en sanglots. Elle était recroquevillée sur elle même au beau milieu de la clairière, le visage entre ses mains. Elle pleurait sans plus s'arrêter. Elle ne pensait même plus à son autoritée, elle avait pas besoin de s'énerver elle se sentait juste très mal. Elle attendait que ça passe. Et après elle pourrait s'énerver.
Les larmes coulaient sur ses jolies joues rouges. Son maquillage avait déjà dû partir en moitié laissant de grosses tâches noires sous ses yeux et le long de ses joues. Elle devait se vanger même si maintenant elle voulait faire la paix car elle avait assez souffert, jamais elle n'aurai elle même déclaré la paix. Le jeune homme s'était rapproché d'elle, peut être pour voir ce qu'il se passait. Elle ne se posa plus de questions et laissa de côté ses jambes souffrantes.
En un geste elle attrapa les molets du garçon et le fis tomber à la renverse. Elle en profita pour se mettre sur le jeune homme, une jambe de chaque côté du torse, elle était belle et bien assise dessus, c'était elle qui avait le pouvoir.





Peter Pan



Nombre de messages: 77
Age du personnage: 17
Date d'inscription: 26/07/2009

MessageSujet: Re: Un petit creux   Dim 27 Sep - 11:40

Peter était déçu. Il avait voulu rendre la fille folle de rage, histoire de pimenter la "bataille", et voilà qu'elle se mettait à pleurer! Cela signifiait-il que le jeu était terminé? Dommage... Peter commençait tout juste à s'amuser. Clochette, par contre, avait l'air amplement satisfaite. Il fallait bien avouer qu'elle n'y avait pas été de main morte. Quand elle voulait quelque chose, mieux valait ne pas être de ses ennemis.

Bon, il fallait faire quelque chose, là. Ce n'était plus possible. Elle comptait pluerer jusqu'à quand? Un océan lacrymogène venait d'engloutir le royaume de Trèfle, créant par le même occasion un passage maritime entre Never et Wonderland, cette pauvre cinglée-perverse-chochotte-pleurnicharde n'allait tout de même pas en créer un deuxième pour les séparer à nouveau?

Ce fut uniquement à ce moment que Peter tilta. Il avait bien noté que la fille lui disait quelque chose, mais il n'arrivait pas à se rappeler quoi. Et, à vrai dire, il s'en fichait pas mal... Mais maintenant, tout était clair dans son esprit! La jeune fille recroquevillée sur elle-même devant lui était purement et simplement la reine de l'une des quatre contrées, récemment passées au nombre de trois, contrées de Wonderland. Et pas n'importe laquelle... Le royaume de Cœur! À savoir une région remplie exclusivement de gens fous à lier. Enfin bref, trêve de géographie... Revenons à nos moutons.

Donc, celle qui en ce moment pleurait, par sa faute, toutes les larmes de son corps n'était autre que la reine du royaume jumelé à son pays...


*Cool!*

Aussi aberrant cela puisse-t-il paraître, ce fut réellement la première pensée qui traversa l'esprit de Peter quand il songea qu'il venait de faire pleurer une reine. Un nouveau sourire de triomphe apparut sur son visage. Ainsi posté en l'air, les poings sur les hanches, ce sourire satisfait accroché à ses lèvres, il avait l'air parfaitement sadique. Une fois de plus. Mais, rapidement, il se rendit compte que si personne ne pouvait se sentir diminué par sa fierté, celle-ci ne servait plus à grand chose. Il lui fallait un admirateur. En l'occurrence, une admiratrice.

Il y avait bien Clo, mais le petit être était d'accord avec tout ce qu'il disait et l'admirait dans toutes les circonstances possibles et imaginables, alors... C'était, certes, gratifiant parfois voire même très pratique, mais cela devenait très vite ennuyeux. Peter décida alors de faire bien comprendre à Charlie qu'il était fier de l'avoir faite craquer. Ce n'était pas, sans doute, une idée très pertinente, mais Peter avait la fâcheuse habitude de se prendre pour le roi du monde. Le problème qui se présentait dans cette situation était que, dans le cas présent, Charlie Wilkins était la seule vraie reine à plusieurs kilomètres à la ronde. Et cela pouvait tourner très mal pour éternellement jeune garçon.

Mais Peter avait toujours eu du mal à mesurer les conséquences de ses actes, tout du moins avant de les avoir subies... Il s'avança donc vers la jeune fille, volant toujours, ayant joint ses mains derrière son dos mais semblant avoir figé son visage dans la même expression de conquérant fier d'une victoire particulièrement ardue à obtenir. Suspendu dans les airs, il mit ses jambes en tailleur et s'arrêta à quelques centimètres de Charlie. Son sourire refusant encore et toujours de disparaître, il tapota un des bras de la jeune fille pour qu'elle lève les yeux dans sa direction.

Seulement, la réaction qui suivit le prit totalement au dépourvu. En moins de temps qu'il n'en fallait pour prononcer "Chlougaderch", il se retrouva plaqué au sol, maintenu immobile par la jeune reine qui s'était tout simplement assise sur lui. Il tenta bien de se soulever en volant, mais Charlie était tenace... Il n'avait absolument aucune possibilité de mouvement.





La Reine de coeur



Nombre de messages: 105
Age du personnage: 18
Date d'inscription: 18/07/2009

MessageSujet: Re: Un petit creux   Ven 2 Oct - 20:50

Nan, elle ne le lacherait pas facilement. Malgré les multiples essais du garçon pour se dégager, Charlie tenait bon. Il arrêta enfin et se laissa faire, soumis enfin à elle, il ne bougait plus. La jeune fille eu a nouveau l'envie de l'embrasser mais cette fois elle sû s'abtenir, elle savait de quoi Clochette était capable. N'empêche ce beau jeune homme l'attirait, et ça l'ennuyait de ne pas batifoler un peu, ça faisait longtemps. Enfin bref, Charlie resta quelques instant à contempler le garçon puis elle passa ses doigts sur son torse musclé.

" Aufait, on ne s'est pas présenté... "

Le visage de jeune homme lui rappelait toujours quelqu'un mais elle ne savait pas qui, elle espérait avoir la réponse assez rapidement. Charlie jeta un coup d'oeil rapide à la petite fée qui volait pas très loin. Elle n'avait pas l'air très ravie de la voir assise sur son "maître" mais elle n'agissait pas sans l'ordre du garçon. Charlie retourna son attention vers le jeune homme allongé sous elle. Elle lui souri malicieusement puis posa ses coudes sur le torse de l'homme sans trop appuyer pour ne pas lui faire mal, ensuite elle regarda le garçon dans les yeux.

"Moi c'est Charlie, Charlie Wilkins. Enfait, je suis même la Reine de Coeur depuis peu. Tu savais ça? "

Elle lui sourit à nouveau, fière d'elle et contente d'être ici à lui parler. Elle faisait toujours attention à ce qu'il ne parte pas. Ses jambes étaient bien serrées contre celles du jeune homme pour ne pas qu'il s'échappe bien qu'elle avait enlevé ses bras. Elle se demandait ce que le jeune homme pensait, voudrait-il réessayer de s'enfuir ou alors se sentait-il vaincu. Elle le regardait toujours dans les yeux, leurs têtes à une vingtaine de centimètres toutes les deux.
Charlie avait encore mal au crâne, aux jambes et de partout, mais c'était une vraie guerrière, une sauvage, elle voulait gagner la bataille. Maintenant qu'elle avait le dessus elle voulait la paix, mais sa fierté l'emportait, elle ne voulait pas proposer le cesser le feu la première. Pendant qu'elle pensait à ça, sa main se baladait le long du cou du garçon, déclanchant des petits regards furax de Clochette. Ca l'amusait.





Peter Pan



Nombre de messages: 77
Age du personnage: 17
Date d'inscription: 26/07/2009

MessageSujet: Re: Un petit creux   Dim 4 Oct - 10:32

Que faire? Peter était tout bonnement humilié. Cela ne pouvait pas continuer ainsi! Le jeune garçon DEVAIT faire quelque chose. Il était le chef des enfants perdus, le négociateur des Indiens, l'ennemi juré de Crochet, bon sang! Il ne pouvait pas finir ainsi, vaincu par une fille, toute reine soit elle. Il bouillait intérieurement de rage, regardant Charlie fixement, comme s'il avait des mitraillettes dans les yeux et qu'il comptait l'anéantir ainsi.

C'était tout bonnement insupportable! Pourquoi avait-il relâché son attention? Il aurait dû rester sur ses gardes, même s'il était vrai que la fille devait être extrêmement endurante pour avoir réussi à supporter le châtiment que Clochette lui avait infligé. Mais cela n'excusait pas Peter! Il devait se montrer plus vigilant. Pour se rattraper, il fallait qu'il fasse quelque chose de VRAIMENT spectaculaire... Et sans l'aide de Clochette. Cela lui avait valu une sacrée humiliation, la dernière fois, il ne fallait pas lui faire confiance pour ce genre d'opération. D'un point de vue objectif, Peter n'était pas beaucoup mieux, mais il ne s'en rendait pas compte. Tout le monde savait bien que Peter Pan avait la réputation de se croire le meilleur en toute matière, même s'il ne sait même pas de quelle matière il s'agit.

Alors Charlie fit une erreur. Elle lâcha les bras de Peter, leur rendant leur liberté de mouvement... C'était très imprudent de sa part, mais l'orgueil semblait l'aveugler. Peter reprit confiance, mais décida d'attendre un peu. Non pas pour être sûr qu'il avait le champ libre, mais parce qu'il était tout simplement curieux.


"Moi c'est Charlie, Charlie Wilkins. En fait, je suis même la Reine de Cœur depuis peu. Tu savais ça? "

Évidemment! Peter savait tout. Il décida d'agir à ce moment là. Elle semblait parfaitement confiante et n'avait pas l'intention, apparemment, d'ajouter autre chose.

Mais quelque chose retint son mouvement. Nom d'un ragondin, c'était vraiment une perverse! Était-elle en train de le... Caresser? Un petit sourire satisfait s'étendait parfois sur ses lèvres, et Peter comprit qu'elle mettait Clochette hors d'elle... Peter aurait pu attendre que la fée règle son compte à la jeune fille, mais il ne pouvait pas supporter ce désagréable chatouillis, et puis ça l'aurait embêté de perdre sa partenaire de jeu, même s'il ne voulait pas l'admettre.

Alors, rapide comme l'éclair, il se releva, faisant perdre l'équilibre à la fille et se mit à la chatouiller férocement pour la déloger de ses jambes. Une fois qu'il eut retrouvé toute sa liberté de mouvement, il s'envola très vite pour se mettre hors de portée de la fille. Plus loin d'elle il était, mieux il se portait! Néanmoins, il ne pouvait pas décemment laisser la bataille finir sur une fuite, qui pourrait être prise comme un échec. Non, c'était impensable! Il devait se venger. L'idée lui vint tout de suite, comme naturellement. Après le traitement que Clochette lui avait fait subir, elle n'allait pas supporter de voler pendant un certain temps...

Avec un petit sourire en coin, Peter revint vers la reine en volant, derrière elle par prudence. Il n'aurait jamais voulu l'admettre, mais la fille lui faisait un peu peur maintenant. En apparence, il était toujours aussi arrogant et fier de lui, mais à l'intérieur il n'en menait pas large. Ce fut donc avec une extrême prudence qu'il tâcha de ne pas se faire remarquer, prenant bien garde de ne pas toucher le sol, et souleva Charlie, par derrière, qui n'eut d'autre solution de s'accrocher à Peter si elle ne voulait pas tomber.

Le jeune garçon jubilait, elle ne pouvait rien. Elle devait être trop terrorisée pour agir. Il ne cessait de monter dans les airs, à toute vitesse. Lui adorait cela et s'amusait comme un fou, mais elle ne devait pas pouvoir en dire autant... Tout en s'élevant dans les cieux, il répondit à la réplique qu'elle lui avait lancé auparavant:


"Moi c'est Peter, Peter Pan. Et je n'ai pas peur de toi, ni de personne!"

Il finit par s'arrêter, n'ayant pas envie de se retrouver dans l'espace tout de même, freinant son envol. Il déposa Charlie sur un nuage sans la lâcher, car, n'ayant plus de poussière de fée sur elle, elle ne ferait que le traverser s'il la lâchait.

"D'ailleurs, je me fiche que tu sois une reine. Ce doit être très ennuyeux d'être reine. Je préfère rester un voyou!"


_________________________________________________________________________________________________

Voilà voilà ^^ Ce sujet est tiré de ce forum: Welcome in Wonderland où je joue Peter Pan et Moustique. Je ne vous en dis pas plus, si ça vous intéresse allez faire un tour sur le site =)
Je vous en propose un autre, qui est très bien aussi et où je tiens les rôles de Mima Asuka, Kiou Asuka, Chester Cheshire et Echo V. Nightray : Blood Vampire Knight basé, vous l'aurez compris, sur le manga Vampire Knight. Bonne visite à ceux qui sont intéressés et tant pis pour les autres =P

(Pour ceux qui me diront que cet article n'a pas lieu d'être, j'ajouterai que ces sites sotn essentiellement basés sur l'écriture, et que plus on écrit, mieux on écrit ! Et bim.)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F

Excellent !


Répondre
J

Woops! Désolé pour le petit oubli >
Répondre
M

Passionnant !
C'est un univers que j'ignorais presque complètement. A tort !
Il y a là une créativité qui s'exerce dans l'imaginaire comme dans l'écriture et qui en ce sens a effectivement toute sa place sur le blog i-voix comme un écho fascinant.
Merci beaucoup pour cette découverte et ce voyage.

Auteur de l'article ?


Répondre