Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Liza





                  Une équipe d'archéologues a découvert il y a deux jours, le journal intime de Candide retrassant tout son voyage. Nous avons décidé de vous faire part d'une partie de son aventure, en vous retransmettant son passage au pays d'Eldorado accompagné de son ami Cacambo.

                   "Le pays d'Eldorado est un endroit reculé du monde, de la civilisation Européenne. Son nom espagnol issu de "El Dorado" signifie "le (pays) Doré" du fait de ses richesses surabondantes. Ce pays offre un horizon immense tout entouré de montagnes inaccessibles, il est très cultivé que ce soit pour le plaisir ou pour le besoin, chaque chose utile est agréable. Les hommes et les femmes sont d'une beauté singulière, même les lamas, appélés les moutons rouges, dépassent les plus beaux chevaux d'Andalousie, de Tétuan et de Méquinez. Je ne saurais comment décrire  cet endroit tellement il est magnifique."

           " Nous avons été reçu très chaleureusement, et à bras ouverts. Ils nous ont donné à manger sans même nous connaître, sans méfiance, et avec une immense sympathie. Notre hôte, nous emmena chez le plus savant homme du royaume, un vieillard qui nous conta les moeurs du pays. Ensuite, on nous fit conduire à la cour, le palais du roi se trouvait au bout de la capital. En arrivant, on nous conduisit à Sa Majesté après être passé au bain. Le roi nous reçut avec toute la grâce imaginable et nous garda à souper. Les jours suivants, on nous fit voir la ville, les édifices publics, les marchés ornés de milles colonnes, les différentes fontaines des grandes places pavées. Ce qui me réjouis le plus fut le palais des sciences. On passa un mois dans cet hospice, mais moi-même et Cacambo avions envi de repartir en Europe. Le roi nous donna des moutons chargés de vivres, de richesses du pays, d'or, de pierreries et de diamants."

                              

           " Nous avons rencontré au pays d'Eldorado, un vieillard, le plus savant homme du royaume, cet homme m'a intrigué. Il nous a reçut chez lui sans difficultés, et nous a livré son histoire, son savoir, ses connaissances. Il était âgé de cent soixante douze ans, ce qui m'a beaucoup étonné; il a été témoin des révolutions du Pérou. Aprés nous avoir conté une partie de l'histoire du pays, je fus interogé par la religion du royaume, le vieillard rougit à ma question. Il nous expliqua qu'il y avait bon nombre de dieux, et que chaque homme du pays était prêtre. Ce viellard était très commucatif."

              Nous pouvons voir, à travers ce journal intime, que Candide a vécu pleinement son voyage. Au pays d'Eldorado il a rencontré des personnes attachantes, le royaume était magnifique, les richesses étaient abondantes, il ne manquait de rien sauf d'une chose à laquelle il ne pouvait renoncer: Cunégonde, son âme soeur. Il ne pouvait rester dans ce royaume à cause d'elle. D'ailleurs, il fit beaucoup de peine au roi, pour être parti, mais il ne pouvait pas l'en empêcher.

             Candide a paru dans son journal intime, un passage destiné aux éventuels voyageurs qui voudraient aller au pays d'Eldorado.

              "Pour les voyageurs qui voudraient rejoindre le pays d'Eldorado, je vous conseilles de ne pas avoir d'attachements derrière vous, de pouvoir être libre de ce que vous faites, pour pouvoir rester dans ce royaume, le plus magnifique du monde."

                Alors, n'hésitez pas à y aller, le voyage en vaut la peine.



 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Source image ?


Répondre
M

Intéressant et réussi.
Quelques fautes à corriger.


Répondre