Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Camille.

 

 

LE GUIDE DU FUYARD.

 

 

 

 

L'EL DORADO

" Voilà pourtant, un lieu qui vaut mieux que la Vestphalie."

Candide.

 

UN AUTRE MONDE

 

Un horizon immense, bordé de précipices, de montagnes inaccessibles et de rochers inabordable. L'El Dorado est un pays cultivé pour le plaisir comme pour le besoin. Les habitants, ici, joignent l'utile a l'agréable et sont d'une beauté singulière. Les chemins sont pavés d'or et tout ici est plus beau et pklus grand que dans n'importe quel pays. Les animaux, eux aussi, y sont magnifiques (des moutons rouges plus vifs et plus beaux que les plus beaux chevaux d'Andalousie, de Tétuan et de Méquinez.)

 

 

COMMENT Y ALLER ?

 

En Canot

Une traversée d'environ une journée sous une voûte de rochers qui s'élève jusqu'au ciel, la lumière y est restreinte ce qui donne un petit côté convivial. Au bout de 24 heures, une marche d'environ une lieue vous sera obligatoire pour arriver à destination (avec un peu plus de lumière cette fois ci).

 

 

UNE NATURE TRES VARIEE

 

Lors du voyage en canot vous pourrez admirer sur les bords une différence de végétations très étonnante. La nature a fleuri certains endroits d'autres sont plutôt arides, d'autres prairies sont pluôt unies mais les côtes seront souvent escarpées.

 

 

 

 

 

* LE PREMIER VILLAGE

 

Un village qui peut se vanter de pouvoir rouler sur l'or. Ici les enfants jouent au palet avec des rubis et des émeraudes. Et les petits gueux sont vêtus de guenilles d'or.

 

 

Ou manger ?

 

Le Cabaret :

Première maison du village, ayant l'apparence d'un palai européen. Un accueil très chaleureux (deux hôtelliers par personnes) et dans un luxe total vu les richesses du pays.

Si vous êtes en visite vous aurez surement la chance de manger à la table de l'hôte et de gouter à la cuisine locale, délicieuse et très copieuse : potages garnis, perroquets , contour de bouilli (d'au moins deux cents livres !!), singes rôtis, colibris et oiseaux mouches par centaines et sans oublier à la fin du repas, une liqueur de canne en guise de digestif. Au Cabaret une tenue correcte est exigée car la plupart des clients sont des marchands ou des voituriers. Le couvert est bien entendu offert car toutes les hôtelleries de l'El Dorado établies pour la commodité du commerce sont payées par le gouvernement.

 

 

 

  • LE PALAIS DU ROI

 

A environ quatre heures du premier village. Le portail du palais est vraiment incroyable. Il fait environ deux cent vingt pieds de haut pour cent pieds de marge (bizzarement, impossible de définir la maière de ce portail.) et il est couvert de pierres précieuses.

 

 

Ou manger? Ou dormir?

 

Un accueil digne des réceptions les plus majestueuses : vingt filles de la garde, et très jolies en plus de ça, reçoivent les visiteurs, les emmènent aux bains, les habillent de parures dignes des plus grands créateurs (tissu de duvet de plumes de colibri) et les emmènent ensuite devant Sa Majesté pour le saluer par une bise sur chaques joues.

Sa Majesté reçoit les gens avec toute la grâce imaginable. Il fait visiter sa ville a ses invités et leurs montre tous les édifices publics (marchés ornées de milles colonnes, fontaines d'eau pure, d'eau rose, de liqueurs de canne etc ... , les places pavées de pierreries, ...). Dans toute la ville règne une odeur magnifique semblable à celle du girofle et de la cannelle.

Particularités: A l'El Dorado il n'y a pas de prisons.

 

 

 

A faire, a voir.

  • Le palais des sciences : une galerie de deux milles pas, pleine d'instruments de mathématique et de phisique. Pour les mordus de sciences.

     

 

L'El dorado : C'est compliqué d'y arriver entier mais c'est plus dur encore d'avoir la volonté de partir. Un pays ou on arrive sans un sou et d'où on repart riche comme Crésus.

 

 

En collaboration avec

Source image



 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Excellente pastiche !
J'ai l'impression que vous avez beaucoup voyagé pour connaître aussi bien le style du Guide du Routard ... Me trompe-je?


Répondre