Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par i-voix

 

 

IMGP3808.jpg


Du 24 mars au 1 avril 2012,
44 lycéens de l'Iroise
voyagent en Italie
et rencontrent leurs camarades de Livourne,
partenaires de l'échange littéraire eTwinning i-voix








  MARDI 27 MARS 2012 :
gg
Excursion à Lucques
Piazza Napoleone
Piazza San Martino
Duomo
Piazza dell'Anfiteatro
Torre Guinigi
Palazzo Pfanner
...


 http://mlmp.free.fr/images/mlmp/2007-08/Lucques_et_son_amphiteatre.jpgLucques 
jjj
jj43  
  
69a

 http://www.toscane-toscana.org/photos/toscane-pise-lucques/images/lucques_place_anfitheatre_romain_8412.jpg 

 

hh
hhhh
hh
Voyage littéraire en Italie 3 :


JEAN GIONO, Voyage en Italie (1953)

http://www.decitre.fr/gi/33/9782070371433FS.gif

"Hors de sa Provence, Giono est perdu. Il le sait, et ce ne sont pas ses mésaventures parisiennes qui vont le pousser sur la route. Dès lors, la découverte de l'Italie en 1953 par ce vieux jeune homme de près de soixante ans est un hasard heureux pour la littérature. Cette escapade de quelques semaines avec sa femme et des amis dans une guimbarde sur les routes de Toscane et de la plaine du Pô, Giono la vit comme une reconnaissance et un éblouissement. Il voit ce qu’il a toujours vu et que lui seul peut voir. Nous le suivons à Turin, Milan, Bergame, Brescia, Venise, Padoue, Florence enfin, parmi les grands d’hier et d’aujourd’hui et le petit peuple d’Italie du Nord si cher à son cœur. Et l’on respire à grandes bouffées ce bonheur de vivre qu’il exhale à chaque phrase."

 

" (...) ils sont tout surpris et honteux d’arriver en voiture, au fil des rues, jusque sur la place principale qui ressemble comme souvent dans les villes italiennes à une scène de théâtre sur laquelle semblent se déplacer doucement des figurants «quelle idée d’entrer au théâtre, et jusque sur la scène en automobile ! Je voudrais me cacher dans un trou de rat». Ce genre de mésaventure n’est pas rare pour les touristes motorisés, égarés dans le dédale des petites cités italiennes, il convient alors de se fondre le plus possible à l’allure générale pour disparaître au plus vite de cet endroit qui semble sacré…"

Source




Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article