Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Morgane S. et Sarah

 

 

POETE

 

Pierre de Ronsard 

http://4.bp.blogspot.com/_q8C_3LR1JRQ/SYnID9-BdTI/AAAAAAAAClk/2mZBXQ3N06M/s320/Pierre_de_Ronsard.jpglien

Dates

 

1524-1585 

 

Repères
biographiques

   

* Ronsard nait en septembre 1524 à Couture-sur-Loir. 

 

* Il a étudié au collège de Navarre à Paris en 1533. En raison d'une surdité précoce, il doit abandonner la carrière des armes. 

 

* Devenu pages, des bénéfices ecclésiastiques lui assurent un revenu régulier qui lui enlève tout souci matériel; ce qui lui vaut de consacrer sa vie à la poésie.

 

* Il s'installe à Paris en 1544. C'est là qu'il contribue à former la Pléiade.

 

* Il fréquente des poètes, des humanistes, des clercs, des gens de cour; il y participe activement à la vie des premiers salons et à l'activité de l'Académie de poésie et de musique, créée par Jean Antoine de Baïf. Il devient en 1558 poète officiel de la cour, avec le titre de conseiller et d'aumônier ordinaire du roi.


* Grand humaniste, il veut une poésie inspirée de l'antiquité tant au niveau des thèmes qu'au niveau de la mythologie; il renoue avec Homère, Virgile et Horace. 

 

* Ronsard meurt le 27 décembre 1585 au Prieuré de Saint-Cosme.

 

 

Repères
bibliographiques

 

 

  * Mignonne, allons voir si la rose du recueil Les Odes

 

  * Amourette du recueil Second Livre d'Amour

 

  * Comme on voit sur la branche du recueil Sur La Mort De Marie

 

Mouvement
littéraire

 

  La Pléiade

 

Caractéristiques du
mouvement
littéraire

 

  La Pléiade est un groupe (d'abord nommé « la Brigade ») de poètes rassemblés autour de Ronsard : du Bellay, Guillaume des Autels, Pontus de Tyard, Remy Belleau, Jean Dorat, Jean de la Péruse. Ils défendent en même temps l'imitation des auteurs gréco-latins et la valeur culturelle de la langue française. Ils imposent l'alexandrin et le sonnet comme des formes poétiques majeures.

 

Thèmes privilégiés
dans l'oeuvre
du poète

     

Les thèmes privilégiés de Ronsard sont l'amour et l'épicurisme.

 

 

Choix
d'un poème

 


 

Comme on voit sur la branche...

 

Comme on voit sur la branche au mois de Mai la rose
En sa belle jeunesse, en sa première fleur
Rendre le ciel jaloux de sa vive couleur,
Quand l’Aube de ses pleurs au point du jour l’arrose :
 
La grâce dans sa feuille, et l’amour se repose,
Embaumant les jardins et les arbres d’odeur :
Mais battue ou de pluie, ou d’excessive ardeur,
Languissante elle meurt feuille à feuille déclose :
 
Ainsi en ta première et jeune nouveauté,
Quand la terre et le ciel honoraient ta beauté,
La Parque t’a tuée, et cendre tu reposes.
 
Pour obsèques reçois mes larmes et mes pleurs,
Ce vase plein de lait, ce panier plein de fleurs,
Afin que vif, et mort, ton corps ne soit que roses.

 

Justification
du choix

 

Il s'agit du seul poème que nous ayons étudié de Ronsard mais l'analyse que nous en avons faite nous a ouvert les portes de sa poésie lyrique pour le bonheur de nos petits coeurs!

 

Dans ce sonnet, Ronsard joue ici des sonorités, du lexique ainsi que de la syntaxe pour exprimer toute sa douleur et son amour à Marie, sa défunte amante. Par le biais de la métaphore rose/femme, toutes deux confdamnées à faner peu de temps après leur éclosion, Ronsard nous demande de profiter de la vie pour mieux appréhender la mort incontournable. 

                                   


Sources: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_de_Ronsard

http://www.bacdefrancais.net/bioronsard.htm

http://www2.ac-lyon.fr/enseigne/lettres/louise/lyon/pleiade.html

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article