Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Léo

 

Le jeudi 3 octobre, nous sommes allés voir au théatre du Quartz à Brest Pantagruel, une oeuvre de Rabelais mise en scène par Benjamin Lazar. Une des particulariés de la pièce est que tous les rôles sont interprétés par un seul acteur, Olivier Martin-Salvan, accompagné seulement par deux musiciens. L'autre particularité à relever est l'aspect très musical de l'oeuvre, qui est un choix du metteur en scène. En effet, dans l'oeuvre originale de Rabelais, il n'y a pas de passages faits pour être chantés. La puissance et la justesse de la voix de l'acteur sont remarquables, il est capable d'une seconde à l'autre de passer de bariton à ténor ou à soprano. L'acteur chante tout aussi justement de façon lyrique que de façon plus traditionnelle, avec un timbre de voix époustouflant.


 Quand on assiste à la pièce, on peut se croire à l'opéra, le metteur en scène a sûrement voulu montrer l'aspect Rablaisien de l'oeuvre : c'est ainsi que chantent les géants. Suite à notre rencontre avec l'équipe ayant participée à la création du spectacle, l'acteur nous a dit que, lors d'une pièce jouée précédement, il a exercé sa voix durant 5 ans. Les deux musiciens accompagnant Olivier Martin-Salvan ( Benjamin Bédouin et Miguel Henry ) jouent d'instuments typiques du XVIème siècle comme la flûte à cornet ou le luth. Ces intruments permetttent aux spectateurs de rentrer dans le monde de Rabelais et de projeter son imagination au delà du spectacle.

 

Source

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article