Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par MarthAntoine

 

 

POETE

 

 Jean Nicolas Arthur

Rimbaud 


Dates

 

Né en 1854, meurt en 1891

 

 

Repères
biographiques

  

 

♦En 1865 , Arthur entre au collège municipal de Charleville, où il se montre brillant élève ; collectionnant les prix d'excellence en littérature, version, thème... 

• Ecrit ses premiers poèmes ( Sensations et Le dormeur du val ) à l'âge de 15 ans.

♦Le 29 aout 1870, il fugue pour la 1ère fois dans l'intention de se rendre a Paris.

• En septembre 1871, il rencontre P. Verlaine avec qui il va vivre une relation amoureuse passionnée jusqu'en Juillet 1873

♦En 1875 environ, il abandonne la poésie et s'engage peu après dans l'armée néherlandaise. Il part pour Sumatra.

 

 

 

Repères
bibliographiques

 

 

 

              Le Bateau Ivre ( recueil écrit avant novembre 1871 )

              Une Saison en Enfer ( avant juillet 1873 )

              Illuminations ( textes composés vers 1872-75 )

 

 

 

 

 

Thèmes privilégiés
dans l'oeuvre
du poète

     

 

Rimbaud a écrit énormément de poèmes traitant de sujets variés, mais l'on retrouve surtout ceux de la révolte, la liberté, le gout pour la vie, l'expérience des sensations, la débauche.

 


 
Choix
d'un poème
 

Roman

 

On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans.
− Un beau soir, foin des bocks et de la limonade,
Des cafés tapageurs aux lustres éclatants !
− On va sous les tilleuls verts de la promenade.
Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin !
L’air est parfois si doux, qu’on ferme la paupière ;
Le vent chargé de bruits, − la ville n’est pas loin,
A des parfums de vigne et des parfums de bière...

− Voilà qu’on aperçoit un tout petit chiffon
D’azur sombre, encadré d’une petite branche,
Piqué d’une mauvaise étoile, qui se fond
Avec de doux frissons, petite et toute blanche...
Nuit de juin ! Dix-sept ans ! - On se laisse griser.
La sève est du champagne et vous monte à la tête...
On divague ; on se sent aux lèvres un baiser
Qui palpite là, comme une petite bête...

Le cœur fou Robinsonne à travers les romans,
− Lorsque, dans la clarté d’un pâle réverbère,
Passe une demoiselle aux petits airs charmants,
Sous l’ombre du faux-col effrayant de son père...
Et, comme elle vous trouve immensément naïf,
Tout en faisant trotter ses petites bottines,
Elle se tourne, alerte et d’un mouvement vif...
− Sur vos lèvres alors meurent les cavatines...

Vous êtes amoureux. Loué jusqu’à mois d’août.
Vous êtes amoureux. − Vos sonnets La font rire.
Tous vos amis s’en vont, vous êtes mauvais goût.
− Puis l’adorée, un soir, a daigné vous écrire... !
− Ce soir-là,... − vous rentrez aux cafés éclatants,
Vous demandez des bocks ou de la limonade...
− On n’est pas sérieux, quand on a dix-sept ans
Et qu’on a des tilleuls verts sur la promenade.

Arthur Rimbaud, 1870

 

Justification
du choix

 

Nous avons choisi ce poème car cette année nous allons _pratiquement tous, avoir 17 ans. Rimbaud évoque ici l'univers d'un adolescent en révolte contre la société. Il dénonce les injustices, la cruauté de la guerre. Mais aussi les premières impressions amoureuses et l'émoi d'un premier rendez-vous. 

                                                                     


Sources: 

ici ou la

 

+ Poésies, Arthur Rimbaud

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Claire F 03/12/2010 21:35



Merci ;)



Martha 03/12/2010 18:39



merci claire pour le livre. je ne savais pas


ps: je t'apporte les cours que tu as manqué lundi



Claire F 02/12/2010 23:13


On n'est pas sérieux quand on a dix-sept ans est aussi un livre de Barbara Samson. Très bon choix de poème je pense !