Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Juliette H.

J'ai choisi d'associer le poème "Bien sapé" du recueil Trop de monde de Pierre Mabille, au tableau Nighthawks (Les Noctambules) de Edward Hopper.

 

 

Nighthawks

 

De bar en bar l'homme                                         

bien sapé avance sous les néons

aussi redoutable qu'un chaton

en moins mignon il allume

son tout petit stick

 il dit non non je ne suis pas un                                            

pauvre type pour toujours et  toi

pas une fille perdue à jamais

l'homme plisse les yeux

tire sur son tout petit stick

souffle un tout petit filet gris

 

 la fille quand elle pense

 c'est un nuage au-dessus de sa tête

 ce serait bien si je pouvais

compter pour quelqu'un

et aussi faire la vie ce serait bien

la misère j'arrête quand je veux dit-elle

 

 quand elle parle le nuage est pointu

 

 oh regarde cette affiche avec l'avion

en train de décoller

bonne idée prendre l'air

l'avion le train voilà

ce qu'on devrait faire

 

 quand il y a une idée

c'est une ampoule

en train de décoller

au-dessus de la tête

Dès ma première lecture de ce poème, ce tableau a surgi dans ma tête comme une évidence.

L'homme au chapeau gris face à nous est pour moi est "l'homme bien sapé ", et la femme en rouge est "la fille". L'homme a le visage fermé, une cigarette à la main. Il semble las, blasé, fatigué. La femme à côté de lui a les yeux baissés, abîmée dans ses pensées. Un homme nous tourne le dos: nous ne savons rien de lui.

Ils prennent place dans ce bar presque vide, éclairé crûment aux néons. 

Ils sont enfermés dans leurs propres têtes. Dans une rue fantôme, des êtres se perdent dans l'alcool, le silence.

Ils sont plusieurs mais ils sont seuls


 

Commenter cet article

Valentin 19/11/2012 20:14


J'adore ton article :D, ma présentation est géniale :)