Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Léa

http://jmph.blog.lemonde.fr/files/2008/06/feu-de-la-saint-jean-lanleff-080628-10.1214756498.JPG

source de l'image

J'ai choisi d'associer cette image à ce poème :

       Lents et silencieux, on n'entendait rien que le bruit du feu, de la flamme qui montait haut, ils ont jeté dans le bûcher leur bleu de travail. C'était une danse étrange et macabre, et la voix de l'un d'eux résonnait, "je vous invite tous, de ce jour, à oublier KSF". Lents et silencieux ils se sont avancé chacun à leur tour, ont jeté leur bleu dans le feu, et la voix résonnait "de ce jour oublier KSF". C'était une ronde funèbre, un temps d'arrêt devant la flamme, le geste juste fait et quelle pensée, de ce qui prend fin ou de ce qui naîtra. Les femmes pleuraient. Et des hommes auss. "Le feu sécher nos larmes", m'avait dit l'une d'elles. Et les hommes aussi pleuraient. Devant le feu ils marchaient lentement, "oublier" disait la voix. "

 

Magnifique poème de Patricia Cottron-Daubigné, extrait du recueil Croquis-Démolition

Commenter cet article