Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jeanne

http://imagecache2.allposters.com/images/pic/58/007_FXIW1_ITS_WONDERFULL_LIFE~It-s-a-Wonderful-Life-Posters.jpg

  ce fut un dimanche incolore

(...)              

par bonheur nous avons déniché   un vieux Capra

 en noir et blanc

 

 

<--- La  vie est belle- p24.

 

 

 

Peut-être vous demandez-vous : " Mais qui est " Capra " ? "

 

Si ce géant du cinéma vous est encore inconnu, il est grand temps de le découvrir...

Frank Capra fut un réalisateur, un metteur en scène et un scénariste américain d'origine italienne. Il devint l'un des metteurs en scène les plus importants du cinéma américain dans les années 1930. Il a également remporté trois fois l'Oscar du meilleur réalisateur et a derrière lui de nombreux succès tel que Monsieur Smith au Sénat, Vous ne l'emporterez pas avec vous ou encore La vie et belle.

Arrêtons-nous sur ce dernier, It's a wonderful life ( La vie est belle ), sorti en 1946. Celui-ci est le seul film de Frank Capra que j'ai eu la chance de voir. Cette comédie dramatique en noir et blanc, devenue un classique au fil des décennies, est à voir et à revoir sans modération.

Voici le Synopsis du film ---> La vie est belle.

 

Pour  peut-être vous donner davantage envie de découvrir ce chef-d'oeuvre du septième art, je vous propose de regarder la bande annonce ci-dessous :

 

 

 

 


 

 

 

Ce film, débordant de bons sentiments et d'humanisme à une morale inoubliable :

 

" No man is a failure who has friends " !

( Aucun homme avec des amis ne rate sa vie )

 

 


Commenter cet article

anne jullien 17/12/2012 14:19


je me demande si ce n'était pas plutôt "L'homme de la rue" (Meet John Doe)... moins "délicieux" que La vie est belle. A propos de ce film, Capra dira : "« It’s a wonderful life » n’était fait ni
pour les critiques blasés, ni pour les intellectuels fatigués. C’était mon type de film pour les gens que j’aime. Un film pour ceux qui se sentent las, abattus et découragés. Un film pour les
alcooliques, les drogués et les prostituées, pour ceux qui sont derrières les murs d’une prison ou des rideaux de fer. Un film pour leur dire qu’aucun homme n’est un raté ! »


Voilà, j'en garde un souvenir d'un film trés décalé à la limite de la mièvrerie et toujours drôle ou/et tragique, ce pourquoi justement il ne chute jamais dans la mièvrerie.


 


Anne