Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Nicolas

 

 

Peu avant le printemps

le ciel traîne ses blancheurs migratoires

une dernière branche casse au cerisier

nu     la petite chèvre tient jusqu'au matin

dans les friches du jardin          une flaque s'attarde

l'oiseau boit la lune

 

des loups hurlent dans les écorces

les feuilles poussant leurs cornes tiendront jusqu'à

l'automne                  qui chantonne?

rien ne s'avoue encore ni

une hirdondelle ni le sang du ciel

pas même la faiblesse des crocs sur une chair

chauffée à blanc

 

c'est     peu après l'hiver

inaudible

naît ou meurt sans qu'on sache

un bruit de dents       de hordes

d'oubli       d'abandon

une absence de saison.

 

Commenter cet article