Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Candice

 

"bout de bois morts à la dérive d'une rivière

des enfants en bataille lançent des pierres

le bois flotte et résiste ne coule pas

de l'écorce se détache ou moisit

restent les filandres du bois"

 

 

 Dans ce poème, j'ai remarqué une rime plate avec les mots "rivière" et "pierres", ainsi qu'une rime embrassée avec les mots "pas" et "bois". On peut également observer que les vers vont du plus long au plus court ; comme si l'auteur avait voulu représenter le bout de bois dans son poème, en diminuant la longueur des phrases pour faire référence au bois qui se détruit peu à peu.

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

anne jullien 19/03/2013 18:57


je ne sais pas moi-même le pourquoi des rythmes et des rimes... vivent les lecteurs-lectrices


merci

MLB 15/03/2013 16:38


Très intéressant.