Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Juliette H.

Mercredi 16 janvier, nous sommes allés au Quartz voir L'éveil du printemps, une pièce de Franck Wedekind mise en scène par Omar Porras. J'ai remarqué une chose qui m'a intéressée : les personnages portent tous des perruques...


eveil-printemps-pg

Source

 

Les jeunes filles portent des perruques colorées: rose, parme, orange, rouge... Elles semblent s'accorder avec leur joie de vivre, leur gaieté, leur exubérance : ce sont encore des petites filles.


Les femmes adultes ont les cheveux gris, châtains, noirs ou bruns. Ce sont des couleurs "normales", raisonnables. Leur univers, celui des adultes, est monotone et banal comme leurs cheveux.


Seule la mère de Melchior fait exception : elle a les cheveux d'un fuschia éclatant. Elle est restée fantasque et joyeuse.


Moritz a les cheveux oranges, cela souligne son côté enfantin et candide. 

 

Melchior a des cheveux en bataille, désordonnés, qui lui ressemblent : tout au long de la pièce il se révolte et lutte contre les institutions et le conformisme.

 

J'ai beaucoup aimé la pièce, pleine de fantaisie et de rire, mais avec une profondeur certaine et un message à faire passer : on en ressort avec une impression douce-amère.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article