Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Delphine

Alors première L de sortie en ce début de soirée...  

Bon la rubrique UN TOUT et oui ! Impossible de choisir... Tant les décors, tenues et virtuosité des acteurs, de grands acteurs méritent une standing ovation de 20 minutes facile ! 

 

Réaction à chaud… sans voi! Impressionnée par cette histoire (à vrai dire avant la représentation j’étais un peu septique, je m’attendais plus au style trop enfantin… d’un banal, connu, la petite histoire rencontrée tant de fois) et bien là pas du tout !  Les adultes, les jeunes adultes y avaient parfaitement leur place ! L’histoire, la même revisitée avec ses caractéristiques inchangées mais on va dire « remis au goût du jour ».

 

Un travail sur les costumes incroyable (3ème rang) ! quels détails !  (en particulier la robe de la fée… immense). Une grande technicité dans l’effet de réel avec la mer, l’arbre, les personnages sans vies qui avaient au final tout à fait leur place sur scène.

 

Parlons du décor, prédominance de NOIR, peut être renforce d’avantage ce qui est caché, l’imaginaire, l'inconscient, aux ombres parfois difformes, via le fil conducteur de la raison. Il fallait oser la lumière de cabaret, scène violente entre l’âne et le maître, ou encore un juge animal plutôt extravaguant parfaitement maitrisés, utilisés à bon escient.

 

Mais également toute l’ingéniosité dans la mise en scène, transformer un conte finalement je dirai universel en un conte « des temps modernes » tout en respectant la nature, la visée, sans fausser l’impact du conte tout en élargissant le public.

 

C’est une fable à la base moralisatrice, les leçons sont jetées avec hargne durant toute la représentation : TOUJOURS DIRE LA VERITE, faire ce qui est juste pour soi et les autres, et puis apprendre à travailler pour son propre bonheur et celui de son entourage.

Il y avait peut être même une mise en abyme avec les « spectateurs » sur scène avec des têtes d'animaux, peu être nous reflétant tel un miroir et ainsi nous incitant à la réflexion, une remise en question certes implicite mais présente. 

 

Tout le conte est rempli de bruit, de fureur et de dérisions grâce au personnage et certaines réactions. Finalement, il se termine très bien avec la figure inanimée du pantin anéanti par l’adulte. C’est peut être ça grandir

 


On s’est quitté presque à regret  plein d’images dans la tête, d’émotions, de sentiments… bref une grande claque dans la g * * * * *

Alors je recommande vivement cette représentation, alors si vous hésitez encore et bien c’est du temps perdu…
ALLEZ VITE ! Ne restez pas assis comme ça !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M

Sans être allée voir la pièce, j'ai l'impression d'être aussi émerveillée que toi :)
C'est géant ..


Répondre