Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Ophélie

Quand j'ai lu le roman de Sylvie Germain, Magnus, certains passages en particulier m'ont fait penser à deux romans étudiés l'année dernière. Le premier : Eldorado,  de Laurent Gaudé, et ensuite Tobie des marais, également écrit par Sylvie Germain.

Dans chacun de ces livres, le personnage principal doit établir un voyage initiatique en quête de sens, pour trouver un sens à sa vie ou pour en reconstruire une autre.

 

page3.jpg

 

 

 

« Le principe du voyage initiatique est d’apporter un plus à celui qui le vit, de lui permettre de gravir un échelon dans la connaissance des autres, du monde, et par-dessus tout, de soi, de lui.

Ce qui distingue le voyage initiatique d’un autre voyage, c’est l’ouverture aux rencontres et aux imprévus qui vont permettre une découverte intérieure, un éveil, une meilleure connaisance de soi. Dans le voyage initiatique, le voyage occupe une place privilégiée, car elle favorise la contemplation, la paix intérieure et elle est souvent le reflet des paysages intérieurs.  »

 

 

 Dans Eldorado, comme dans Tobie des marais et dans Magnus, les personnages évoluent, font des rencontres et des decouvertes sur le sens de la vie. Chaque rencontre les aide à avancer : May pour le personnage de Magnus, la rencontre entre Soleiman et Salvatore dans Eldorado, et la rencontre de Tobie des marais avec son ange gardien, Raphaël. Ce sont des rencontres et des épreuves qui ont changé ces hommes.

 

 

 

Commenter cet article