Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Elisa

 

J'ai transformé un poème en prose en poème en vers, voilà ce que ça donne :

 

 

 

Nous nous quittons

encore bien

après le partir

les ponts, veines sont tranchés

nos poignets vendangée

la nuit

laine appuie sur mes épaules

son larcin

de désir

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article