Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Esteban

substitution p16 et 17 du recueil chemin le vers la cabane

 

 

Il n'y a pas de sentier derrière la porte fermée

 

partout le paysage est interrompu

par de méchantes larmes vagues

tenté de frotter marcher

les dalles de pierre de , bourré

avec une mine de graphite déconfite

sur un papier pavé résolument blanc bas

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article