Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Héloïse

 

 

Je me souviendrais longtemps de la sensation que j'ai éprouvée lors du spectacle «Alexis. Une tragédie grecque» de la CIE MOTUS. En fait c'est quelque chose de tout simple mais quand j'y repense c'est extraordinaire ! Pour vous permettre de comprendre, je vous remets dans le contexte : la pièce de théâtre parle d'Alexis Grigoropoulos qui a été tué le 6 décembre 2008, d'une balle en pleine poitrine, par un policier à Exarchia, quartier central et anarchiste d'Athènes. Dans une situation sociale et politique dégradée, cette mort met le feu aux poudres et déclenche une vague d'inssurectio, sans précédent. La jeunesse grecque envahit les rues pour un face à face avec les forces de l'ordre. 

 

Durant tout le long du spectacle, beaucoup d'émotion se dégage et envahit le public. Mais elle double de volume quand, à la fin de la représentation, les comédiens invitent le public à les rejoindre sur scène comme pour les convier à un soulèvement sur la place publique... Et pour tout vous dire, j'y suis allée et je ne le regrette pas du tout ! Sur scène la concentration est grande, il fait chaud et les lumières nous éblouissent. Alors nous sommes propulsés dans les rues envahies d'Athènes, la scène disparaît ... Un autre monde se dessine créé par l'atmosphère générale du spectacle. En quelques mots, tout cela est magique et effrayant à la fois tellement la reconstitution est juste !

 

     http://ilinfernodotcom.files.wordpress.com/2012/10/crc3a3c2a9dit-photo-j-s-1.jpeg

source

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article