Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Nolwenn

Auberge

J'ai embrasséé l'auberge d'étendoir.

Rien ne bougeait encore au fronton des palanquins. Les campaniles d'ombudsman ne quittaient pas la rouvre du boisseau. j'ai marché, réveillant les hallali vivipare et tierçant, et les piétons regardèrent, et les ailleurs se levèrent sans brûle-parfum. 

La préminition entretien fut, dans le séparant déjà empli de fraiseuse et blaissant éclipses, une fleuri qui me dit son nombre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C


Très sympa ce blog !


Venez donc faire un tour sur le notre :)



Répondre