Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Charlotte

9782047303719FS

 

" Ah ! pourquoi y a-t-il dans tout cela un aimant, un charme inexplicable qui m'attire ? (...)

Que tu es belle, Florence, mais que tu es triste ! Il y a là plus d'une maison où Alexandre est entré la nuit, couvert de son manteau ; c'est un libertin, je le sais. - Et pourquoi est-ce que tu te mêles à tout cela, toi, Florence ? Qui est-ce donc que j'aime ? Est-ce toi ? Est-ce lui ? "


http://ddata.over-blog.com/1/38/87/45/Representer-Lorenzaccio/P1000424.JPG

hhh

Cliquer ci-dessous

pour écouter l'enregistrement sonore

du texte de Musset

 

GIF-haut-parleurs8.gif

 

 

Note d'intention :


 

J’ai choisi la tirade de la Marquise acte II scène 3, qui est aussi un monologue, parce qu’elle est seule à parler, cela me parait donc plus facile. Dans ce passage, elle se parle à elle-même, elle se pose des questions et y répond. Elle est dubitative sur ce qui lui arrive, elle est en pleine confusion. Pour cela il faut insister sur les questions et marquer une pose après les avoir dites. Dans le premier paragraphe, elle exprime de la colère et de l'incompréhension vis à vis de la réaction du cardinal Cibo. Dans le second et troisième paragraphe, elle exprime le doute.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article