Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Jeanne

 

Au cours de ma lecture du roman Gargantua, de François Rabelais, un détail a attiré mon attention. À la fin de la guerre Picrocholine, pour récompenser la bravoure de Frère Jean des Entommeures, Gargantua décide de construire la plus belle abbaye jamais édifiée : l' abbaye de Thélème. Cette abbaye est grandiose, et relève grandement de l'utopie. Voici une partie de sa description :

 

 

http://www.bude-orleans.org/lespages/43auteurs/images/rabelais-theleme.jpgL'abbaye de Thélème

 

'' Le bâtiment était cent fois plus magnifique que le château de Bonnivet ; car il y avait neuf cent trente-deux chambres, chacune munie d'une arrière-chambre, d'un cabinet, d'une garde robe, d'une chapelle, et débouchant sur une grande salle. Entre chaque tour, au milieu du corps de logis, il y avait un escalier en vis brisée dont les marches étaient en marbre serpentin longues de vingt-deux pieds, hautes de trois doigts, en volées de douze séparées par des paliers. À chaque palier, il y avait deux beaux arcs de style antique par où on recevait la lumière du jour et par lesquels on entrait dans un cabinet à claire-voie, de la même largeur que l'escalier. Et on montait jusque sur le toit, où l'on aboutissait à un pavillon. Par ces escaliers on accédait des deux côtés dans de grandes salles et des salles aux chambres. (...) ''

 

 

http://www.livreshebdo.fr//cache/upload/ImgActu/Moyennes/rabelais.jpgFrançois Rabelais

 

Lorsque je suis arrivée à la fin de ce chapitre, qui correspondait à l'entière description de l'abbaye de Thélème, un détail, comme je vous le disais, a obscurcit ce lieu tenant du merveilleux : Il n'y avait pas l'ombre d'une cuisine ! Absence inconcevable quand on connaît la personnalité et l'appétit d'ogre de Gargantua ! J'ai tourné les pages, encore et encore : aucune trace du plus petit lieu tenant office de cuisine.

Que s'est-il passé ? Est-ce un oubli volontaire de François Rabelais ? Est-ce que la magnificence même du lieu ferait oublier le reste, ferait rester sourd aux appels d'un ventre affamé ?  Dommage que François Rabelais ne puisse pas répondre à ces interrogations. Mais qui sait ? Après avoir retrouvé Louise Labé, peut-être aurons-nous la chance de pouvoir entendre François Rabelais sur radio i-voix ? L'avenir nous le dira !

 

 

Commenter cet article

MLB 15/03/2013 16:16


Bien lu, bien vu !