Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Anaelle

 

 

Jeunesse


 

Dans la rue, il y a des moteurs qui rugissent et vous font rugir.


Il y a des magasins qui s'ouvrent avec des sourires accrochés aux vitrines.


Il y a de rares vélos avec des rayons de lumière aux roues.


Il y a des rires en chantier qui se fracassent sur les routes de cailloux.


Il y a moi qui te parle de nous.


Il y a une petite voiture rouille qui se souvient d'avoir voyagé.


Il y a des boîtes de béton peuplées qui se perdent dans le ciel.


Il y a des nuits sans sommeil avec des étoiles pleins les yeux.


Il y a une troupe de marrants qui se prennent pour Henri, aperçus sur la seule verdure du pays.


Il y a toi qui me dis que je mens mais


Il y a des promesses dont on ne se souvient pas.


Il y a des mots qui font oublier des maux, des mots.


Il y a des jours où on ne veut plus s'enfumer, prendre la route des vacances, fermer les yeux à s'en fendre les paupières en attendant que le soleil nous dévore par l'intérieur.


Il y a enfin un homme qui a faim et qui a soif, quelqu'un qui le chasse plus loin, dans la rue.


 

 

 

 

Hypotextes : Rimbaud - Apollinaire - Aragon 

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article