Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Léa

Aujourd'hui dans "Portraits Croisés" :

Mr Céleste, patron d'un restaurant à Alger.

 

 

N'ayant pas le temps de me rencontrer pour que je le questionne, Mr Céleste m'a envoyé un télégramme. Je n'ai en rien modifié ces propos, je vous publie son texte tel quel :

 

"Monsieur Meursault, pour moi c'était un ami. Je dois l'avouer, il était taciturne et pas bavard. Mais c'était un bon client, il venait très régulièrement manger dans mon restaurant. Je ne pense rien de cette histoire de meurtre. Moi, tout ce que je peux vous dire, c'est que j'estime que ce lui arrive c'est un malheur. Oui, un malheur. Je ne vois pas d'autres mots. C'est d'ailleurs ce que j'ai dit au tribunal. Je suis montée à la barre, et je l'ai dit. Je ne veux pas qu'il soit condamné. Mais au final, je ne sais pas ce qu'il s'est réellement passé dans cette histoire de meurtre. Il l'a peut-être tué volontairement, on ne sait pas. Je l'aime bien Meursault, mais .. Des fois, on se demandait ce qui lui trottait dans la tête. Il est peut être moins "indifférent", (comme disent les juges) qu'on ne le pense. A mon avis, il ressent très bien les choses, mais il ne le montre pas. Un jour, il m'a regardé d'une manière .. Effroyable. Je ne me souviens plus de ce que j'avais pu faire, ou dire mais .. Je me souviens de son air terrifiant. Je n'éxagère en rien mes propos. Il m'a foutu un sacré coup, avec son regard ! De toute manière, j'ai toujours su qu'il était un peu bizarre au fond. Je ne veux pas l'enfoncer, ne croyez pas ça. Je dis ce que je pense. Voilà tout."

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article