Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Barbara

28.


Elle vient et c'est déjà l'été.


Nous parlions sous les feuillages des tilleuls,

le raisin brûlait en nous le désir insatiable

de la vigne, battement de sève dans la soie.


La sérénité était notre langage.


Tant d'années auront passé sur le jardin,

le ciel été pourpre auprès des pivoines.

J'entendrai encore le pas qui s'éloigne,

l'errante lumière qui puisse à l'éternel,


du myrte et de tes yeux clairs.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Intéressant !



Répondre