Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Jérémy

LORENZO POEMES

 

Présentation de Paul Verlaine :

 

Paul Verlaine est né le 30 mars 1844 à Metz et mort à Paris le 8 janvier 1896. C'était un poète français. Il est connu pour avoir vécu une relation tumultueuse avec Arthur Rimbaud. En 1873, il tire deux coups de revolver sur son amant et le blesse. Ce geste marqua la fin de leur relation. Verlaine a écrit son premier recueil en 1866, il s'intitule Poèmes saturniens et rend hommage aux artistes du Parnasse. En 1894, il est couronné « Prince des Poètes ». Son poème le plus connu est peut être "Chanson d'automne".

 

Pierrot
  
 à Léon Valade 


Ce n'est plus le rêveur lunaire du vieil air
Qui riait aux jeux dans les dessus de porte ;
Sa gaîté, comme sa chandelle, hélas ! est morte,
Et son spectre aujourd'hui nous hante, mince et clair.

Et voici que parmi l'effroi d'un long éclair
Sa pâle blouse a l'air, au vent froid qui l'emporte,
D'un linceul, et sa bouche est béante, de sorte
Qu'il semble hurler sous les morsures du ver.

Avec le bruit d'un vol d'oiseaux de nuit qui passe,
Ses manches blanches font vaguement par l'espace
Des signes fous auxquels personne ne répond.

Ses yeux sont deux grands trous où rampe du phosphore
Et la farine rend plus effroyable encore
Sa face exsangue au nez pointu de moribond.

 

Paul Verlaine, Jadis et Naguère (1885)     

 

verlaine

 

Cependant, on peut remarquer que ce poème n'est pas sans similitude avec une oeuvre écrite auparavant !!!

 

Présentation de Lorenzino de Médicis :


Lorenzino de Médicis, dit Lorenzaccio est né le 23 Mars 1514 à Florence et mort le 26 Février 1548 à Venise. Il était le fils de Pierfrancesco de Médicis le Jeune et de Marie Soderini. Chassé par les Florentins, ils se rendit à Rome en 1530, où il a acquis la mauvaise réputation de coupe-tête des statues anciennes. De retour à Florence la même année, il est devenu le compagnon inséparable du duc Alexandre de Médicis, son cousin, récemment restauré dans la direction de la ville. Le soir du 5 janvier 1537, il tua ce dernier après l'avoir endormi dans ses appartements. Le 26 février 1548 Lorenzino fut percé de coups de couteaux par deux hommes, et il mourut en face de la maison de sa maîtresse Elena Barozzi sur le Campo San Polo.


Voici le poème dont Paul Verlaine aurait "emprunté" quelques vers :

    

Alexandrino

 

A Alexandre de Médicis

 

Ce n'est plus le noble acariâtre de Florence

Qui riait aux cieux dans le lit des jeunes filles ;

Sa gaîté, comme sa chandelle, baste ! finie !

Et son spectre nous hante : un gibier de potence. 

hh

Voici que dans l'effroi d'un acte meurtrier

Sa pâle blouse a l'air, au vent froid qui l'emporte

D'un linceul, et sa bouche est béante de sorte

Qu'il semble hurler sous les pieux coups de mon épée.


Tel le bruit d'un vol de chauve-souris qui passe

Ses manches blanches font vaguement dans l'espace

Des gestes fous auxquels personne ne répond.

 

Ses yeux sont deux grands trous qui reflètent la mort

Et la farine rend plus effroyable encore

Sa face exsangue. Ô duc, ô mon beau moribond !


22257 1368019042616 1295882076 2713892 2353243 n

  Photo i-voix


Verlaine = Imposteur ?!


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article