Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Raffaella, Giulia R., Martina

 Poème authentique

Je vis, je meurs : je me brule et me noye.
J'ay chaut estreme en endurant froidure :
La vie m'est et trop molle et trop dure.
J'ay grans ennuis entremeslez de joye.

Tout en un coup je ris et je larmoye,
Et en plaisir maint grief tourment j'endure :
Mon bien s'en va, et jamais il dure :
Tout en un coup je seiche et je verdoye.

Ainsi Amour inconstamment me meine :
Et quand je pense avoir plus de douleur,
Sans y penser je me treuve hors de peine.

Puis quand je croy ma joye estre certeine,
Et estre au haut de mon desiré heur,
Il me remet en mon premier malheur.
 
 
 
 
 
Je vis, je meurs et je souffre
Je vis, je meurs et je deviens folle
Je vis, je meurs, je rêve et je me reveille
Je vis, je meurs, mes yeux brulent et sont pleins de joie
Je vis , je meurs, j'ai peur et je suis contente
Je vis , je meurs et j'observe le monde
Je vis, je meurs, je suis toute seule et je suis avec mon chagrin
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article