Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par maxime

 

Bandeau-Gargantua-Magazine

 

 

closer-logo.jpg

 source

 

 

 

 

220px-Gustave_Dore_-_Gargantua.jpg

source

            photo: Charles Lemaire

 

 

 

SCOOP!

 

 

 

Le géant Gargantua a été pris en flagrant délit, lundi, durant son souper, en train d'apprécier une bonne salade... aux pèlerins!

Suite à ces accusations, il répond :

« Je dégustais tranquillement cette bonne salade, je ne m'étais point rendu compte de la présence de pèlerins dans mon assiette. Que vous le croyez ou non, je vous assure que je dis la vérité. »

Cette réponse a laissé perplexe de nombreuses personnes, notamment des personnes de haut rang, qui ont voulu rester dans l'anonymat par peur, disent-ils, de finir en salade comme les pèlerins.

Heureusement, aucun pèlerin n'a été tué.

Ils ont tous réussi à s'échapper à temps.

L'un d'eux raconte:

« Nous sommes des pèlerins de Saint-Sebastien. Nous nous étions cachés, la nuit de cette mésaventure, dans un jardin, sur des tiges de pois, entre les choux et les laitues, par peur des ennemis, qui étaient  auteurs d'un véritable massacre aux alentours. Soudain, un homme d'une taille tout simplement incroyable nous emporta en arrachant une partie du jardin dans lequel nous nous étions cachés. Ensuite, il s'approchait d'une fontaine, sans doute pour laver tous ces choux et laitues qu'il avait ramassés et qui par ailleurs  devaient correspondre, vu sa taille, a une simple salade pour lui tout seul. Nous avions si grande peur qu'on osait ni parler ni tousser. Ensuite, il nous amena dans ce qui devait être sa demeure, et nous nous retrouvions dans une assiette. Nous étions mélangés dans cette salade, dans laquelle nous étions noyés  par une tonne d'huile, de sel et le vinaigre. Puis, tout était noir. On pensait qu’on avait été mis en quelque basse fosse de prison et lorsque le géant but d'un grand trait le vin, on croyait qu'on allait se noyer dans sa bouche, et le torrent de vin nous avait presque emportés au gouffre de son estomac. Mais on avait réussi à se mettre à l'abri à l'orée de ses dents. Mais par malheur l'un d'entre nous, pour savoir si nous étions en sûreté vait frappé fortement sur la faute d'une dent creuse et, par ailleurs, avait touché le nerf de cette dent. Le géant commençait à crier, et pour se soulager de son mal, nous a dénichés à l'aide de son cure-dents. Je me souviens qu'il m'avait pris par l'écharpe. »

 

La question que tout le monde se pose est :

Gargantua : Coupable ou innocent?

Réponse lors du procès qui aura lieu mardi.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marion D. 04/11/2011 19:18



Super article ;)