Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Agathe - Ophélie

http://s3.static69.com/m/image-offre/f/d/b/9/fdb92979d7d68666a152e65fa9d0837d-300x300.gifSource image

 

 

LE RIRE DE RABELAIS 

 

 

Ce parcours de synthèse a été réalisé à partir d'études de Gérard Milhe Potingon (Profil Bac Hâtier), Denis Merle (40 questions/ 40 réponses Ellipses), Catherine Durvye (Réseau diagonales Ellipses).

 

 

Le rire fait partie intégrale du roman Gargantua, il est omniprésent et ce, du début à la fin de l'histoire. Car pour Rabelais, le rire est un remède contre la douleur et le chagrin qui rongent l'homme. Certain passages en particulier sont à prendre avec une certaine distance et non au premier degré. Mais pour vraiment comprendre l'intention de Rabelais de nous faire rire il faut se poser plusieurs questions.


 

I – De quoi Rabelais veut nous faire rire et pourquoi ?


  • Rabelais se sert du rire pour critiquer deux sphères principales, les plus importantes à l'époque.

Premièrement la religion, principalement les maîtres théologiens de la Sorbonne comme Thubal Holoforme mais aussi de simples moines qu'il pense incapable d'agir, il ne les croit bon qu'à débiter des paroles latines dont ils ne comprennent pas le sens.

Ensuite, une critique politique, illustrée en partie par le mauvais roi Picrochole. Il le tourne au ridicule et le fait terminer très bas, lui qui voulait tout, se fait détrousser de ses habits et tombe dans la misère.

Faire rire de la politique ou de l'Église, aperçue comme divine à cette époque, lui permet de leur enlever toute forme de prestige et d'autorité.


  • Rabelais cherche à nous faire rire car pour lui c'est une vision comme une autre des choses, et c'est celle qu'il adopte. Il utilise le rire dans son roman car c'est pour le lecteur une chance de porter un nouveau jugement sur le monde, de libérer son esprit et de penser autrement. Le rire de Rabelais est à la fois libérateur et créateur. Libérateur car le rire débarrasse des opinions et des doctrines qui tentent de s'imposer comme des vérités. Le rire propose l'espérance et impose un monde où l'on peut rire même de ce qui est grave. C'est une véritable philosophie.

 

 

II – Comment Rabelais nous fait rire ?


 

Rabelais nous fait rire grâce à son maniement de la langue. Le rire, dans tout le roman est présent, même là où on l'attend le moins.


  • La parodie d'un roman chevaleresque, avec de nombreux combats tournés en dérision où le rire remplace l'admiration et l'émotion.

 

  • Différentes formes de comique : le comique obscène, le comique ecclésiastique où Rabelais ne cherche plus à dénoncer mais à exprimer son respect face à la formation franciscaine, le comique savant, qui nécessite la maîtrise de nombreux domaines et aussi le comique de la démesure, avec un décalage de proportions entre Gargantua et le lecteur, des décomptes exorbitants et des énumérations de mots qui donnent l'impression que le narrateur se laisse emporter par une verve incontrôlable.

 

  • Un registre burlesque et héroï-comique qui exprime sur un ton noble ce qui ne l'est pas et qui prête à des personnages nobles ou héroïques un langage et une conduite vulgaires.

 

  • Et pour finir une infinité de jeux de langue, comme les calembours de Frère Jean, les noms comiques, des comparaisons, des hyperboles, des proverbes pris à la lettre, des étymologies fantaisistes...

 

Pour conclure, nous pouvons dire que Rabelais à pour but de faire rire et d'amuser le lecteur, mais il se sert aussi de ce rire pour soigner l'humanité souffrante, il ne faut donc pas l'enfermer dans cette image de farceur comme on a souvent l'habitude de le faire. Ni limiter Gargantua à une suite d'éclats de rire, même s'il l'accompagne tout le roman. Le seul but de Rabelais est de faire triompher la raison.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article