Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par Hadrien - Julien

http://s3.static69.com/m/image-offre/f/d/b/9/fdb92979d7d68666a152e65fa9d0837d-300x300.gifSource image

 

 

LA COMPOSITION DU ROMAN :

ORIGINALITÉ ET SENS

 

 

Ce parcours de synthèse a été réalisé à partir d'études de Gérard Milhe Potingon (Profil Bac Hâtier), Denis Merle (40 questions/ 40 réponses Ellipses), Catherine Durvye (Réseau diagonales Ellipses).

 

 

I- Une structure libre dans un schéma traditionnel


A- La composition du roman de chevalerie

Gargantua peut être découpé en quatre grands épisodes de la vie du géant. Ce découpage correspond à un schéma traditionnel des récits de chevalerie. Dans le roman : enfance, éducation, guerre, Thélème.

De plus, les titres des chapitres ressemblent à ceux des romans de chevalerie, un résumé des principaux faits du chapitre.

 

B- Liberté de structure

Impression d'un livre écrit à la hâte (ex : disparition d'un des six pèlerins ; présentation de Gymnaste, qu'on connaissait déjà, etc.). Présence également d'incohérences volontaires = chapitres qui ne sont pas directement liés à l'histoire, qui interrompent fréquemment le fil de la narration.

Cette liberté de structure est utilisée à des fins satiriques = il se moque des genres de l'hagiographie (écrits autour de la vie des saints), trop peu véridiques.


 

II- Une structure symétrique


Apparence d'une composition narrative désinvolte => en fait, forte volonté organisatrice.

 

A- Structure en chiasme

En rapprochant les chapitres symétriques, il reste deux chapitres qui forment l'épisode central de Gargantua (chapitres 41 et 42). Dans ces deux chapitres, Frère Jean aide ses compagnons = importance de la vie en collectivité.

 

B- Les jeux d'opposition

La symétrie ne concerne pas que les chapitres : la mise côte à côte des épisodes symétriques permet d'observer qu'ils sont antithétiques : par exemple, la première méthode d'éducation est à l'opposé de la seconde (nourriture, activité physique...). Les personnages aussi s'opposent : Picrochole s'oppose à Grandgousier, les fouaciers de Lerné s'opposent aux bergers du royaume de Grandgousier, les sots s'opposent aux intellectuels humanistes. Il y a une mise en exergue d'un monde manichéen.

 

 

III- Composition ironique


A- Le lecteur poussé à la réflexion

Gargantua est construit de façon à ce que le lecteur découvre la vérité au-delà des apparences, le « haut sens » caché sous le rire. Le roman propose une remise en question des idées conçues du lecteur. Ce livre doit être lu deux fois, afin d'en éclairer le sens, car on comprend mieux la relation entre les chapitres et la signification générale du roman.

 

B-Invitation à la lecture

Le roman de François Rabelais amène à la réflexion, et ainsi à la relecture des textes sacrés, peut-être mal interprétés.


 

IV- Des énigmes


Le texte nous en propose deux : ne s'intéresser qu'au rire ? ou lire sérieusement ? Il faut en fait associer les deux lectures, la lecture agréable et la lecture grave, tout en restant vigilant.

 

La vérité n'est autre que l'interrogation = « Soyez vous-mêmes interprètes de votre entreprise. » (citation présente à la fin du Cinquième Livre).

 

 

Le lecteur est invité à recomposer un roman dont le sens est disséminé aux quatre coins du roman, ainsi qu'à réfléchir sur lui-même, grâce à la composition du roman, en apparence libre mais en réalité méthodiquement structurée.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article