Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pages

Publié par Sarah & Florine

leprintemps2
Le décor du tableau est un jardin : un tapis de végétation et en fond une rangée d'orangers fleuris. Quatre parties distinctes coexistent : la gauche, la droite, le centre et le haut du tableau. Dans chacune de ces parties, on retrouve des personnages tirés de la mythologie et des Métamorphoses d'Ovide, mis en valeur par leurs tons clairs qui contrastent avec les tons plus foncés du fond végétal.

  A droite, Zéphyr, le dieu du vent, séduit la jeune Flore qui devient alors Florence, la déesse des fleurs (à sa gauche). Florence et Zéphyr sont deux personnages très importants pour l'allégorie du printemps, l'un représentant le vent chaud et humide de cette saison, l'autre la caractéristique première du printemps : la fleuraison.
  Au centre, la partie la plus importante, se tient Vénus. Revêtue de longs voiles qui cachent entièrement son corps, ainsi que sa tête et qui mettent en valeur ses formes, elle arbore fièrement un ventre rond, semble prête à "enfanter le monde"*. Sa posture n'est pas sans rappeler celle des statues romaines.
  En haut, Cupidon a les yeux bandés, car l'Amour ne voit pas les défauts de l'objet aimé, et se tient prêt à décocher sa flèche, celle-ci directement pointée sur les Trois Grâces.
  A gauche, les Trois Grâces joignent leur mains en une danse, elles sont les allégories de la Beauté, la Vertu et la Fidélité. 
  Et enfin à l'extrémité gauche, Mercure, messager des dieux reconnaissable à son casque, ses sandales ailées, et son caducée, chasse les nuages entrants à l'aide de ce dernier : rien ne doit troubler la paix, le bonheur qui règne dans ce jardin de Vénus, assimilé par Botticelli, au jardin des Hespérides.
Il s'agit de l'interprétation la plus évidente, mais plusieurs autres existent et sont sujet à controverses :
Mercure et Vénus, dans leur tenue rouge, qui représenterait le rouge passion de l'amour, seraient les mariés pour qui le tableau a été commandé.
Une autre version dit que chaque personnage représente une cité-Etat de la péninsule Italique. Cupidon, l'Amour (Amor en italien) serait alors Rome (Roma par anagramme) ; les Trois Grâces représenteraient Pise, Naple et Gênes ; Florence figurerait évidemment la ville natale de Botticelli, Florence ; Vénus serait alors Mantoue. Dans cette optique, le couple Zéphyr et Flore formeraient alors les deux cités Venise et Bolzano ou encore Arezzo et Forlì.
Il est aussi permis de douter sur l'identité de Vénus : l'aura végétale autour d'elle lui crée comme une auréole et on pourrait alors penser qu'il s'agit de la vierge Marie en personne.
D'autres encore ajoutent une connotation à la flèche que Cupidon s'apprête à tirer : il s'agirait ici de de voir les Trois Grâces non pas comme trois entités, mais comme un tout : la forme que prendrait leur danse serait alors assimilée au sexe féminin (peut-être un peu tiré par les cheveux).

* dixit Wiki

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article