Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Mélanie.

 

  A travers le clip 70 millions du groupe Hold your Horses, nous retrouvons des tableaux connus dont le clip s'est inspiré.

 

 
    

Dans ce clip, nous pouvons voir un palimpseste du tableau Le Fils de l'homme par Magritte.


http://ujuo.org/wp-content/uploads/HLIC/87b9fee9384fce6a24bd60b94a6f0440.jpg
 

 

Le fils de l'homme est un tableau peint sur toile par René Magritte en 1964.

Tout d'abord, nous voyons un homme debout, devant un mur et un paysage marin. Cet homme porte un long manteau noir avec une chemise blanche et une cravate rouge, ainsi qu'un chapeau melon. En revanche, nous ne voyons presque pas son visage car celui-ci est caché par une pomme verte. Cette pomme nous «énerve», on aimerait pouvoir la déplacér car nous avons envie de découvrir son visage, mais nous ne pouvons que le deviner. Magritte aime faire naître le mystère dans ses toiles car il veut que l'on regarde le monde comme une énigme. C'est ce qu'il a réussi à faire notamment grâce à ce tableau.

Mais ici, la pomme représente peut-être la face cachée de ce personnage, car dans la vie de tous les jours, nous ne voyons que ce qui est visible et non ce que cache les personnes à l'intérieur d'eux même.

De plus, Le titre Le Fils de l'homme peut nous faire penser à Jésus. Si nous regardons les choses de ce côté, la pomme pourrait représenter le fruit de la connaissance.

Le grand guerre est un tableau de Magritte, peint de la même façon que Le Fils de l'homme, c'est-à-dire que le visage du personnage est caché.

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ92VO7t4Jq8jutEiK-lSNYFENUVNV8L4hVKyUV-P_pF3ssOwTN

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le grand guerre

    

 

 

 

 

 

 

Mais aussi, un palimpseste du tableau de Mondrian Komposition

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQZN2UPCwYrwsKxH40Rnrnx64jNHj_L84WcPXWoD3Jhxc9Jr4J8hQ
                                       
 

Piet Mondrian est un hollandais. En 1912, il se rend à Paris car il était très intéressé par le cubisme (Courant artistique né au début du Xxéme siècle, dans lequel les sujets sont représentés sous des formes géométriques). Là-bas, il a rencontré Pablo Picasso.


Après avoir été à Paris, il a commencé à mettre en évidence le contraste entre ce qu'est la nature et ce qui lui apparaît comme horizontal (c'est-à-dire les lignes des champs) et ce qui est vertical (c'est-à-dire les barrières, les moulins...)

Ensuite, en 1917 il invente des toiles qu'il nomme « Losanges » même si ce ne sont pas des losanges qui sont représentés mais des carrés.

Après la seconde Guerre Mondiale, sa peinture change. En effet il ajoute des lignes noires autour des carrés.
Mondrian est, l’un des plus grands représentants de l’art non figuratif qui débute en 1910 et qui s’est developpé par la suite jusqu’à devenir les peintures de notre époque.

Les oeuvres de Mondrian sont simples, aux formes géométriques colorées, mais ces fameuses formes donnent de la vie aux formes et aux couleurs.


 

  

Et enfin, un autre palimpseste du tableau Le Cri de Munch.


http://commentairesimages.free.fr/images/munch_TheScream.jpg

 

Ce tableau est une peinture d'Evard Munch réalisé en 1893. C'est une composition qui appartient au domaine de l'art figuratif. L'art figuratif est un style artistique, en particulier dans la peinture, qui utilise des objets réels, les déforme ou les change pour transmettre un message.

C'est un tableau étrange dans lequel nous pouvons voir au premier plan, un pont muni d'une barrière. Ces deux éléments sont peints de façon rectiligne.

Au deuxième plan, on aperçoit deux ombres qui sans doute sont deux personnes qui marchent sur ce pont. Ceux-ci sont déformés, flous.

Au troisième plan, apparaît un ciel sinueux, d'une couleur rouge qui représente du feu.

Au centre, est situé l'élément principal: un fjord. On remarque que l'auteur a inversé les couleurs du ciel et de la terre comme pour troubler le spectateur.

Le personnage central est représenté vraiment étrangement, on dirait qu'il est déjà mort , une sorte de mélange entre un fantôme dont le corps ondule et flotte dans les airs et un squelette par sa tête qui semble être dépourvue de cheveux, ses yeux qui semble creux et sa bouche grand ouverte. Sa bouche semble penser qu'il est en train de crier pourtant en même temps il se bouche les oreilles. Ce qui pourrait nous faire penser à une sorte de cri intérieur que l'artiste a essayé de représenter en se représentant de cette façon. Un cri pour montrer sa peur de la mort.
On pourrait aussi renforcer l'idée de la mort par la position à gauche des hommes et à droite du précipice (l'enfer) et de la barre verticale marquant un arrêt : la mort.


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M


Passionnant ! Merci Mélanie.



Répondre