Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Chiara

Les femmes sont sur la terre
Pour tout idéaliser ;
L'univers est un mystère
Que commente leur baiser.
                                                            C'est l'amour qui, pour ceinture,
                                              A l'onde et le firmament,
                                              Et dont toute la nature,
                                             N'est, au fond, que l'ornement.

                                                                                           Tout ce qui brille, offre à l'âme
                                                                                            Son parfum ou sa couleur ;
                                                                                            Si Dieu n'avait fait la femme,
                                                                                            Il n'aurait pas fait la fleur.
A quoi bon vos étincelles,
Bleus saphirs, sans les yeux doux ?
Les diamants, sans les belles,
Ne sont plus que des cailloux ;
                                                 Et, dans les charmilles vertes,
                                                 Les roses dorment debout,
                                                Et sont des bouches ouvertes
                                                Pour ne rien dire du tout.
                                                                                                 Tout objet qui charme ou rêve
                                                                                                  Tient des femmes sa clarté ;
                                                                                                  La perle blanche, sans Eve,
                                                                                                 Sans toi, ma fière beauté,
Ressemblant, tout enlaidie,
A mon amour qui te fuit,
N'est plus que la maladie
D'une bête dans la nuit.


                                                            Victor Hugo
                                                  (1802-1885)

 

 

 

 

                                         
"Carpe Diem"

 

Ode pour Cassandra --> Pierre Ronsard

Je crois que ces deux poèmes sont vraiment très similaires !  

Tous les deux sont des odes : le premier est dédié aux femmes en général et le deuxième est pour Cassandra , la femme aimée par l'auteur . 

V.Hugo voit la femme comme une inspiration pour la nature et P.Ronsard voit Cassandre belle comme la nature! Donc dans ces poèmes la nature et la femme sont très valorisées et je pense que dans ces poèmes elles sont vues comme la chose la  plus extraordinaire du monde !! 

On peut voir en effet comment la nature est éphémère , mais en même temps c'est la chose la plus belle et parfaite qui existe et l'homme est éblouit par sa beauté comme il est éblouit devant la beauté d'une femme .

 

 

                                                                       " Le donne lo sanno - Luciano Ligabue "

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article