Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Margaux.S

Dans le recueil "un ciel sans paupière" , Olivier cousin fait vivre chacun de ses poèmes en les personnifiant, ce qui les rend extrêmement magnifiques et "attachants". En effet, à travers chaque texte, nous somme bercés à travers le monde, les images se bousculent dans nos têtes et on a l'impression de vivre chaque mot.

J'ai trouvé ici quelque chose de différent de la lecture ordinaire.

 

Voici quelques personnifications:

 

 

 

~~>  "La Méditerrannée,berceau d'illusions, se frotte les yeux devant la farandole ferroviaire "

Berceau du monde,revisité

 

 

~~>  "Le mont Parnasse crachote des nuages en forme de suppositoires

                                                               (...) 

          D'humeur brumeuse, la mer d'oliviers est à couper au couteau"

Message brouillé

 

 

~~>  "Les oliviers n'en croient pas leurs oreilles"

Le poète Andalou

 

 

~~>  "L'Andalousie regarde sa demi-soeur au delà des brumes

                                       (...)

         Le vent trie les souvenirs sur le volet"

Tarif unique

 

 

~~>  "Mes lunettes pleurent avec une infinie discrétion"

Si peu d'inédit pour ce brave Ulysse

 

 

~~>  "la chaleur tisse sa toile

                         (...)

         Le littoral Finistérien se rêve en bout de rivage myrteux et oliviéresque"

 On dirait le sud

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article