Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Julie

   • J'associerai à l'amour que le Père Goriot porte à ses filles la chanson de Serge Gainsbourg, Comme un boomerang.

En effet, sans ses filles, le Père Goriot n'est plus rien, il le dit souvent dans le roman. Cet amour n'est malheureusement pas tout à fait réciproque.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article