Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Léa KC

 

  J’ai choisi d’évoquer un moment que j’ai trouvé particulièrement réussi et qui l’est grâce au jeu du son qui est apparu souvent dans cette pièce. Plutôt vers le début de la pièce, il y a une scène où Electre montre son malheur, crie et montre bien sa tristesse immense d’avoir perdu son père, et à un moment la musique démarre, elle prend les enceintes et la musique augmente et est donc très forte, j’ai beaucoup apprécié ce moment, car on voit la dimension tragique mais modernisée par de la musique de notre époque, de plus cela m’a fait penser à des adolescents qui mettent la musique très forte quand ils se « révoltent » enfermés dans leur chambre, cela faisait donc une touche de modernité mais tout en montrant bien que c’est une pièce tragique.

 

Pendant toute la pièce j’ai donc aimé dès qu’il y avait de la musique, j’avais même hâte qu’il y en ait.

Source.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Louise 10/10/2011 22:24



Ah mais non, y avait pas de faute, j'ai mal lu !


Ben c'est parfait alors ;)



Léa D. 10/10/2011 21:31



J'ai aimé cette ce passage de la pièce aussi, et tu as raison ! :)



Cécile 10/10/2011 18:43



Comme Estelle, j'aime bien le rapprochement avec les adolescents qui se révoltent à travers la musique !



Estelle 10/10/2011 17:52



Très juste ! j'aime beaucoup ton rapprochement avec les adolescents qui s'enferment. =)



MLB 10/10/2011 17:46



Très juste analogie avec l'usage adolescent de la musique : Electre en a effectivement la noire énergie.


Et fort belle présentation !



Louise 10/10/2011 16:15



T'as fait une faute ! Inadmissible !


Sinon, c'est très bien ;)