Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Lucie

En général, on trouve un mouvement artistique à relier aux mouvements littéraires. Ils ont à peu près les mêmes caractéristiques et se complètent. 

XVIème siècle : L'humanisme

Maintenant, l'Homme (et non plus Dieu) est au centre de l'attention. On s'écarte de l'art d'église et des représentations de saints pour peindre des portraits (sur commande) ou juste représenter l'anatomie humaine.

Avant : 

morgan throne wisdomlink           

Vierge à l'enfant (siedes sapientae) 2ème moitié du XIIe siècle (art roman)

Cette sculpture auvergnate était un genre courant en France à l'époque, et servait en général à contenir des reliques. Le Christ y était représenté comme l'incarnation de la Sagesse Divine des Saintes Écritures. Ici ses deux bras manquent, mais on sait que dans sa main gauche le Christ tenait une Bible, et que de l'autre il faisait le geste de bénédiction. Même si les artistes tendent vers des représentations de plus en plus réalistes (draperie du tissu), les personnages sont assis très droits et rigides et leurs visages n'expriment aucune émotion, sans compter qu'ils sont de nature religieuse. On remarque aussi que l'artiste reste inconnu.

 

Après : 

Maintenant que l'attention de l'Homme se recentre sur l'Homme, l'artiste a droit à sa part de célébrité; il sort de l'anonymat. Et, puisqu'on s'intéresse de nouveau à la science, l'anatomie humaine est représentée de façon plus réaliste. 

Botticelli_Portr_young_man_1483_brownjerkin_thumb.jpglink

Portrait d'un jeune Médicis par Boticelli (années 1480), Basse Renaissance

Les artistes exécutent sur commande les portraits des membres de familles riches et puissantes. On sait que le jeune homme du tableau est de la famille Médicis grâce aux deux doigts croisés de sa main sur sa poitrine : c'était un genre de "signe de gang". Il semble sûr de lui et de son pouvoir, à la limite de l'arrogance, et contrôle pleinement son attitude, une caractéristique des sculptures classiques de la Grèce antique. 

DavidDonatello.jpglink

David par Donatello, Basse Renaissance

Cette statue de David a été commandée à Donatello par la famille Médicis pour être exposée dans une cour intérieure. Elle possède à la fois des caractéristiques masculines et féminines qui représentent respectivement la force et la sophistication; l'homme athlétique et la femme sensuelle. En regroupant les deux, Donatello "décrit" la famille Médicis selon leur souhait. Ce David reste très classique dans sa posture et l'impression de maîtrise de soi et d'intelligence qu'il renvoie. Les caractéristiques intellectuelles, l'émotion, le pouvoir, la force et le contrôle de cette statue ont aussi pour but de représenter la ville de Florence. David, héros antique, correspond aux idéaux d'héroïsme et de vertu humaine de la Renaissance.

ME0000052603_3.JPGlink

L'Esclave mourant de Michel-Ange, Haute Renaissance

Cette sculpture, c'est la beauté terrestre contre la beauté céleste. L'esclave, en remontant son vêtement, s'expose au lieu d'être exposé (comme devrait l'être une sculpture). À l'origine, elle devait orner, avec "l'Esclave rebelle", le tombeau du Pape Jules II, mais on les a abandonnés par souci d'économie.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
<br /> <br /> Article lu, comme promis :)<br /> <br /> <br /> j'attend les autres !<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> oui ! :) en fait je compte en faire une série en étalant la publication (ça prend du temps mine de rien). Un pour chaque mouvement littéraire, ou presque<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
F
<br /> <br /> C'est super, tu nous feras celui de la bourgeoisie critiquée, aussi ? ;)<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> <br /> J'adore ! ;) Bravo <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> Très intéressant<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre