Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Agathe

 

 

 

Vu ! 

 

Lorsque nous sommes allés à Florence, la ville dite "berceau de la Renaissance", nous avons pu traverser la place des Offices, une longue place magnifique où nous avons pu admirer plusieurs statues, qui rendent hommage aux grands hommes de Toscane.


C’est à cet endroit que j’ai fait la connaissance de M. Niccolo Machiavelli !

 

 

SAM 3100

 

 

Ce nom vous dit surement quelque chose ? 

            Eh bien, c'est de ce grand homme que vient le terme « machiavélisme ».

 

 

Niccolo Machiavelli (Nicolas Machiavel en français) est né le 3 mai 1469 à Florence, il faisait partie d’une famille noble, c'est le fils de Bartolomea de Nelli et de Bernard Machiavel, un docteur en droit, et trésorier du Pape à Rome.


En 1498, à 29 ans, Machiavelli entre à la Seigneurie, et devient le secrétaire de la deuxième chancellerie, et mène également des missions diplomatiques.


Peu après ces missions, il rédige des écrits diplomatiques comme Les relations diplomatiques, ou encore des rapports Rapports sur les choses de l’Allemagne, Rapports sur les choses de la France.


En 1512, il est exilé, c’est à ce moment là qu'il écrit Le Prince, où l’on trouve ses débuts de sa conception politique, et plus tard il deviendra théoricien de la politique, mais également de la guerre.

 

Machiavelli est également connu pour sa philosophie, et pour ses idées remarquables telles que fortuna/virtù (fortune/vertu) : « prendre, conserver, puis stabiliser son pouvoir dans un État, le Prince doit faire preuve de virtù, pour s'adapter au mieux aux aléas de la fortuna. »
Selon lui, la politique est l’art de bien gérer la cité mais aussi celui d'apprendre à se maintenir au pouvoir dans une situation ouverte à tous les retournements.

 

Niccolo Machiavelli meurt le 21 juin 1527 à Florence.

 

 

 

540px-Santi_di_Tito_-_Niccolo_Machiavelli-s_portrait.jpg

sources

 

 

 

 

Niccolo Machavelli est présenté comme un homme cynique, sans aucun sens moral, dépourvu d'honnêteté.
C'est comme cela qu'il a donné naissance au terme « machiavélisme », faisant référence à une interprétation politicienne cynique de son oeuvre.

Malgré cette réputation, Machiavelli tient une grande place dans la pensée politique. Il est particulièrement apprécié dans son pays, notamment à Florence.

 

Commenter cet article