Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Jeanne et Léa

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4d/Raphael.woman.600pix.jpg/280px-Raphael.woman.600pix.jpg

La dame voilée, Raphael
 

Le tableau ci-dessus est une huile sur toile intitulée La donna veleta ( en français : La dame voilée).Réalisée en 1519, elle a pour dimensions 82cm sur 60.5cm. Ce portrait fût peint par le très grand peintre et architecte italien de la Renaissance, Raphaël, et est l'une de ses toiles les plus célèbres, ainsi que la dernière peinte par l'artiste. Ce dernier, né en 1483 et mort en 1520, ayant eu la famille Médicis pour mécène, appartenait au mouvement de la Haute Renaissance.

 

Il fût influencé par Michel-Ange et Léonard de Vinci et appris de ce dernier la technique du sfumato, une technique qui estompe les contours, et l'utilisa dans un grand nombre de ses peintures. Par ailleurs, de part son immense talent, il influença le très renommé peintre français du XVIIème siècle Nicolas Poussin.

 

La femme voilée, représentée sur la toile ci-dessus, serait une boulangère romaine qui fût une des maîtresses de Raphaël.


 

http://www.casa-in-italia.com/info/images/Firenze/PalazzoPitti/Palazzo_Pitti_facciata.jpgLe Palazzo Pitti


 

Nous avons eu la chance de pouvoir admirer ce tableau au Palais Pitti, lors de notre journée à Florence, et de nous pencher en détails sur cette oeuvre pleine de mystère. Par ailleurs, nous avons eu le privilège, alors que nous nous trouvions face à cette peinture, d'assister aux captivantes explications d'une guide française à propos de cette toile, de Raphaël et avons eu le droit aux récits de quelques petites anecdotes...

 

Comme nous le disions précédemment, cette toile est le portrait d'une jeune femme représentée jusqu'au buste, avec un monochrome sur ton de blanc placé sur un fond sombre. Elle est richement vêtue et porte un voile de couleur crème partant du sommet de sa tête et descendant plus bas que ses épaules. Il cache son bras droit dont seule la main, posée sur sa poitrine, émerge du tissu. Son bras gauche descend vers le bas du tableau et sa main est presque invisible. Par ailleurs, son cour découvre un large collier et une perle blanche, appartenant d'apparence au voile, émerge de ses cheveux bruns camouflés.

 

 

Jeanne: " Lorsque je me suis approchée de cette toile, j'ai immédiatement été saisie par la sereinité qui émanait du visage de la jeune femme. La peinture est lisse, contrairement à celle du vêtement qui est légèrement en relief et très travaillée, ce qui nous donne l'illusion que la robe sort du tableau. En m'approchant davantage et en étudiant attentivement le visage de cette femme, j'ai pu constaté que la touche de couleur rosée apportée aux lèvres donne une chaleur et une douceur à son sourire, comme si cette note colorée nous dévoilait son intimité. Par ailleurs, la guide nous a dit que la perle présente au commencement du voile laissait suggérer son futur mariage. Sachant également qu'il s'agit là d'une maîtresse de Raphaël, j'ai supposé que la réalisation de cette toile pouvait être la finalisation de leur relation, mais également un trait tiré sur l'enfance et l'adolescence de cette femme qui se mariera dans peu de temps.  "


" En voyant ce tableau pour la première fois, Michel-Ange se serait exclamé :  " Elle est belle la manche ! "  ( la guide ) ".


 

Léa:  "  Le premier mot qui m'est venu lorsque j'ai aperçu cette toile est « délicatesse ». J'ai été très impressionné par la finesse des traits ainsi que par les couleurs choisies qui sont douces et qui contrastent avec le fond, uni et sombre. J'ai trouvé que l'expression qui apparaissait sur le visage de cette femme était particulière. Bien qu'elle ne sourit pas, elle semble bien plus paisible que beaucoup de personnages peints par Raphaël, notamment dans ces portraits. Son regard sombre où miroite une petite lueur semble s'accrocher à quelque chose, quelqu'un. Sa main posée sur sa poitrine est à mes yeux, un geste qui signifierait qu'elle tente de calmer son cœur. Cette attitude serait-elle une preuve d'amour ? Cette peinture est très émouvante, très « humaine ». Le mystère de son visage, ce comportement, son identité (l'amante du peintre), tout cela m'intriguait. Toutefois, j'avais envie de croire que l'un des messages de cette toile portait l'espoir que malgré les mariages arrangés (fréquents à l'époque), le cœur des amants demeurent toujours libres."


Ce tableau est caractéristique de la Renaissance car on peut voir que le principe des proportions, de la bonne répartition des teintes ainsi que de la technique du sfumatoont été utilisés, ce qui est caractéristique des œuvres de la Renaissance. De plus, la toile est un portrait est cela est un sujet typique des peintres de cette période : représenter un visage c'est donner de l'humanité au sujet, lui prêter des expressions et des sentiments. En définitive, c'est dire que l'Homme est beau, ce qui renvoie aux valeurs de l'humanisme de l'époque.

 

Lorsque nous avons levé nos yeux vers elle, son regard n'a pas croisé les nôtres. Occupée à regarder loin devant elle, la Fornarina ne nous voyait pas. Au bout d'un moment, nous nous sommes aperçues que ses lèvres bougeaient parfois comme si elle priait. Sans détacher notre regard de son visage, nous avons entendu ces paroles. Comme si elle était encore dans l'atelier de son amant, elle s'adressait à lui, mêlant sérieux et tendresse. Elle ne semblait pas être gênée par les bruits des assistants qui travaillaient autour d'eux, elle était comme dans une pièce isolée dont seul Raphaël possédait la clef. Parfois, son visage s'illuminait d'un sourire, d'un rire cependant, elle devait rester sereine et sérieuse.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/4/4d/Raphael.woman.600pix.jpg/280px-Raphael.woman.600pix.jpg

La dame voilée, Raphael

« Raffaelo... Tu sais, je suis très touchée par le fait que tu m'aies proposée de poser pour ce portrait... Comment aurais-je pu refuser ? Je sais que la peinture, c'est tout ta vie. La vie de ton père, la tienne. Tu le surpasses, et tu es, de loin, le meilleur peintre de toute l'Italie ! Je t'assure, c'est la vérité... Oh ! Tu es tellement jaloux, Raffaelo... Mais tu as tant de commandes, tu n'as rien à envier aux autres. Tu as travaillé avec Michel-Ange et Léonard de Vinci, n'est-ce pas merveilleux ? C'est grâce à cela que le Pape Jules II t'a fait venir à Rome... Rome où nous nous sommes rencontrés... Tu vois, Rafaello, depuis ce jour où je t'ai aimé, je pense que l'art et l'amour sont deux choses semblables ! Les deux s'apprivoisent, s'apprennent, les deux nous font nous dépasser pour surmonter l'impossible... L'art et la beauté sont des choses si belles, si harmonieuses, si humaines... L'amour, c'est exacement pareil! Grâce à lui, toute chose fragile et délicate devient plus fort. Les hommes sont fragiles et souhaiteraient que leurs sentiments fussent éternels... Mais l'art, n'est-ce pas un moyen de mourir moins rapidement ? Sur ta toile, ne m'as-tu pas juré de tracer tes serments, tes rêves, tes espoirs ? Tu l'aimes ? La peinture, tu l'aimes, non ? Tu l'aimes comme une femme. Elle t'a guidé, elle t'a passionné, et elle t'a mené jusqu'à moi... Tu dessines l'avenir, Raffaelo... Un avenir où l'art et les sentiments lient les hommes entre eux... Tu crées des chemins paisibles où marcheront des hommes, des femmes... Tu t'inspires de ton temps, ton époque et avec les artistes de notre siècle, tu ouvres de nouvelles routes vers le bonheur... Une telle douceur, une telle intensité, une telle beauté ne peuvent que réunir les êtres qui possédent un cœur. Chacun verra en voyant tes toiles ce que j'ai compris, ce que j'ai chéri chez toi... Ne t'en fais pas, je suis sûre que ça sera réussi, il n'y a aucune raison pour que tu échoues, tu es bien trop doué... Oui, d'accord, j'arrête de parler... Mais tu sais, je suis fière de toi... »

 

 http://static.ladepeche.fr/content/media/image/350/2012/12/11/201212111795.jpg

Le peintre Raphael

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article