Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Lucie

 

Seuls-illuslink

 


La mise en scène de cette pièce m'a semblé extraordinaire dans son ensemble, mais l'élément le plus intéressant serait la silhouette de Harwan, qui sort de son corps et vit (plus ou moins) indépendamment de lui. 

Comme Harwan l'annonce dans l'introduction de sa thèse, la question à laquelle il tente de répondre est "Qui sommes nous, et qui croyons nous être ?"

La silhouette deviendrait alors le "qui sommes nous", la conscience de Harwan qui le secoue lorsqu'il en a besoin, s'évade par la fenêtre lorsqu'il n'en peut plus. De plus, cette silhouette ne réapparaît plus après la scène du photomaton, celle durant laquelle Harwan tombe dans le coma. 

En effet, ce coma lui donne l'occasion d'une introspection ; tous ses sentiments remontent à la surface, toutes ces choses qu'il ne s'avouerait peut-être pas normalement.


"Comment est-ce qu'on sait quand on est en train de rater sa vie ?!"

 

Cet élément de mise en scène donne au spectateur une représentation plus concrète du "qui sommes nous et qui croyons nous être ?"

 


Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

MLB 10/01/2011 19:35


Très intéressant !