Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Archives

Publié par Héloïse

 

 

 

 

La pièce de théâtr l'Éveil du printemps est une tragédie dont la date de parution est 1891. Elle a été écrite par le dramaturge Allemand Frank Wedekind qui né en 1864 et meurt en 1918. Ce qui est très étrange et déroutant dans la mise en scène d'Omar Porras, metteur en scène Colombien, c'est qu'on a vraiment le sentiment que l'action se passe dans l'Allemagne d'après guerre (seconde guerre mondiale). Ce sentiment est d'autant plus présent par les sujets qui y sont traîtés : la sexualité, la liberté, l'avortement, le joug et la religion. En effet nous n'avons pas l'habitude d'entendre parler de telles choses à cette époque.


Dans sa mise en scène, Omar Porras va rappeler à plusieurs reprises le mouvement expressionniste. Par exemple, lorsqu'un groupe de jeunes "rebelles" surgit dans la nuit et vient taguer sur le mur une représentation du tableau Le Cri d'Edvard Munch, peintre emblêmatique du mouvement impressioniste. On retrouve également un passage entier où les comédiens apparaîssent comment des acteurs du cinéma de Murnau ou d'autres cinéastes expressionnistes. En effet, à ce moment là un cône illumine les comédiens alors muets et un bruitage de vieux projecteur de cinéma tourne. La lumière donne l'impression que tout est noir et blanc.

 

 

web_reveil--469x239.jpg

source

 

 

 

 

MV5BMTM4NTk1NTc5N15BMl5BanBnXkFtZTcwNDg3MDkwNA--__V1__SX640.jpg

source

 

 

Héloïse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article