Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pages

Publié par i-voix

Affiche i-voix.net

 

 

Définition  :

 

et si un écrivain

était quelqu'un

qui transformait ses lectures en écritures ?

 

 

Hypothèses :

 

et si à l'ère du numérique,

le livre était enrichi par le lecteur lui-même ?

 

et si chacun  augmentait ainsi sa propre réalité ?

 

 

Devinette :

 

saurez-vous reconnaître

les auteurs qui ont inspiré les textes suivants

aux lycéens-lecteurs-écrivains d'i-voix,

les oeuvres qu'ils ont enrichies de ces productions

(imitations, inspirations, fragments perdus...) ?

 

 


 

 

 

 

http://www.2pol.com/wp-content/uploads/2012/05/soleil.jpg

 

les yeux

fermés

le coeur

ouvert - blanc

le bonheur de tes

lèvres

Inspiration...

 

 

http://2.bp.blogspot.com/-fpp18dEuIAY/UPR0V2hybBI/AAAAAAAAG0o/-8Y7C8Ze7ls/s1600/neige_arbre+hiver.jpg

 

je me souviens

de mon oubli -

le silence

de ta voix

dans une cage

cristalline

...Expiration

 

 

Jeanne

 


 

Prolongement de la vie


Lassitude imminente


Sentiments d'apartenance


Le délice de ta             présence

 

 

Erwan

 


 

 

DSCF4194

 

Qui voit la vie aveugle

s'en va et revient

sans connaître la fin

 

Megan

 


 

 

     Ce serait donc pour toi, un regard, la peur dans une voix, "vous allez me regarder ?". Ils voient, ils observent. Ils reconnaissent la voix des êtres. Devant leurs miroirs, yeux larmoyants et rouges, sentant le parfum du regret, l'odeur de mélancolie, tristesse, dans l'esprit, et même dans l'intégralité des sens, la pluie après le beau temps, ils m'observent et m'adressent un clin d'oeil, espèrent en retour, un sourire enfoui, tant de secondes, après, un sourire quand tout sera souvenir. 

 

Lucie

 


 

 

l'homme aimé

la femme blasée

l'homme casse-pied

la femme d'à côté

l'homme ennuyeux

la femme facile

l'homme goujat

la femme hyperactive

l'homme intéressant

la femme joueuse

l'homme ken

la femme lourde

l'homme mature

la femme nerveuse

l'homme original

la femme patiente

l'homme qui rit

la femme rageuse

l'homme svelte

la femme taquine

l'homme urbain

la femme vulnérable

l'homme wikipédia

la femme xénophobe

l'homme yamakasi

la femme zombie

 

Margaux

 


 

tu es dans un avion 

il s'écrase mais tu n'es pas mort 

qu'est-ce que tu fais ? 

tu décides de prendre un train pour le Canada

tu espères que ce n'est qu'un cauchemar

tu te mets à chanter une chanson entraînante

tu cours acheter des cartes postales

 

http://www.cryonie.com/2010/sugar-boeing.jpg

Source

 

Bénédicte

 


 

 

Cette poudre blanche,

qui se colle aux ardoises.

Et les fumées qui se dissipent dans les airs,

passant par tes lèvres.

Les paillettes que ton oeil regarde avec émerveillement.

- Une envie -

 

Ces sons silencieux,

tu écoutes attentivement.

Les flocons des mois d'hiver,

emportés par les vents glaciaux.

- Un frisson -

 

Sa main bleue et glaçée...

tu ne la lâches plus.

 

La chaleur de son coeur que tu désires tant.

 

 

stock-photo-469003-warm-heartedness.jpg

Source

 

  Candice

 

 


 

http://www.global-et-local.eu/IMG/arton8316.jpg~

 

 

Il y a eu l'oubli dans le soleil et sa douce ivresse sur la peau.

 

 

Il y a eu ce matin gris de l'annonce enchaînée.

Il y a eu le désarroi des perles salées glissant sur des aspérités.

 

Il y a la solitude bleue de l'épouvantail.

Il y a les cellules noires de la pensée.

 

Il y a le combat ardent des coudes rassemblés.

Il y a de l'encre transparente et des cris inaudibles.

 

Il y a le tourbillon des rectangles rouges.

Il y a la facilité du jeu de quilles.

 

Il y a le masque audacieux emporté par le vent.

Il y a la flamboyance réduite en cendres.

 

 

Il y aura le miroir de l'espace et du pas en avant.

 

Jeanne

 


 

La cuillère à soupe

 
Tu sers aux petits comme aux grands

Tu sers à manger de petites choses comme des grandes

Tu sers le jour comme la nuit

Tu sers les jours de beau temps comme de mauvais

Tu sers à manger de bonnes choses commes des mauvaises

Tu sers partout comme nulle part

Tu sers à tout comme à rien

Oh et puis ... J'en ai soupé !

 

Elisa

 


 

Il y avait bien

la taverne au village

les matins qui étonnent

 

il y avait bien

la place des platanes

les maisons posées là pour les hommes

les visages échangés flammes vives

 

que manquait-il alors

pour que nos regards se remplissent

loin du froid ?

 

 

Yeux.jpgDessin personnel

 

Anne-Gabrielle

 

 


 

Cher Dieu,

 

Je voudrais pouvoir te dire que je regrette tout ce que j'ai fait dans la partie de ma vie la plus... agitée... mais sincèrement, je dois t'avouer que j'en suis incapable. Pire encore, je m'en trouve fier. J'ai aimé manipuler ma chère petite Cécile, la prendre sous mon aile. Me tromperais-je si j'insinuais qu'elle a aimé aussi ? Oui, je sais, tu me diras qu'elle est innocente la petite Cécile, qu'elle ne m'a pas mérité ! Mais au moins je l'ai fait vivre ! Si on le prend du mauvais côté, évidemment, il aurait été préférable pour elle de ne jamais me rencontrer. Mais essaye un peu de le prendre du même côté que moi. Elle en aura vécu des choses dans sa petite vie avant de retourner au couvent ! Elle aura même failli donner la vie ! Après, si je te connais aussi bien que je le pense, tu me rappelleras que cette enfant a une mère, et que c'est une honte pour elle, et que j'ai déshonoré sa fille, et que je lui ai menti, et que je l'ai même embrassé ! Je t'avouerais que je ne suis pas assez de mauvaise foi pour trouver à te contredire à cela. Oui Dieu, je sais, j'aurais pu trouver mieux comme occupation.. Mais c'est la faute à Merteuil tout ça !

 

Mes sincères salutations,

 

Valmont.

 

Mathilde 

 


la douleur

certifie la vie

12/06/13 03:45

 

le corps n'oublie pas

les coups mais

l'esprit atteint la sérénité

13/06/13 14:38

 

les torts du passé

portent l'inspiration

13/06/13 21:09

 

comme la glace

qui fond au soleil

14/06/13 06:19

 

la coquille se brise

sous la souffrance

14/06/13 15:32

 

les faiblesses sont

les plus grandes forces

15/06/13 00:06

 

la haine est une des plus belles

des tentations

15/06/13 00:27

 

l'incompréhension

renforce la douleur

16/06/13 18:15

 

le sang en trop

grande quantité

n'a plus de couleur

17/06/13 09:11

 

le pardon n'accède à l'esprit

que lorsqu'il a quitté le corps

18/06/13 01:23

 

aurais-je encore la force

d'ouvrir les yeux sur le monde  

19/06/13 07:07

 

Léa

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article